comparer fournisseur

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Faites-vous épauler gratuitement par l’un de nos conseillers en énergie

comparer fournisseur

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Notre call center est actuellement fermé. Laissez votre numéro de téléphone pour vous faire rappeler par l'un de nos conseillers.

L'énergie renouvelable : qu'est-ce que c'est ? Comment ça marche ?

Vous souhaitez vous tourner vers un mode de vie plus vert mais vous ne savez pas par où commencer ? Dans cet article, nous vous expliquerons les différentes formes d’énergies renouvelables et leurs avantages et inconvénients. Vous trouverez également des informations relatives au certificat vert en Belgique.


Qu’est-ce que l’énergie renouvelable

Nous connaissons tous le terme d’énergie renouvelable, mais nous ne connaissons pas toujours sa définition exacte ni ses principales différences avec les énergies non renouvelables, aussi appelées énergies grises.

Définition de l’énergie renouvelable

L’énergie renouvelable, aussi appelée “énergie verte”, est puisée dans les divers éléments de la nature et est donc inépuisable à l’échelle humaine. Elles permettent de lutter contre le réchauffement climatique et les gaz à effet de serre.

Différences entre énergies renouvelables et énergies non renouvelables.

La principale différence entre les énergies renouvelables et énergies grises, est que ces dernières sont limitées en quantité et s’épuisent au fil du temps. Les énergies renouvelables ont la capacité de se régénérer aussi vite qu’on les utilise, contrairement aux énergies grises. En outre, les énergies non renouvelables comprennent, entre autre, les matières fossiles telles que le pétrole, le charbon, le mazout mais aussi, les énergies nucléaires. Elles sont donc bien plus polluantes que les énergies vertes.

Quelles sont les différentes sortes d’énergies renouvelables ?

Il existe une multitude d’énergies renouvelables provenant de différentes sources naturelles mais on en compte principalement cinq.

L'énergie solaire

L’énergie solaire puise ses ressources grâce aux rayons du soleil et permet de produire de la chaleur et de l’électricité.
On compte deux sortes d’énergie solaire :

  1. L’énergie solaire photovoltaïque, plus connue sous le nom de “panneaux photovoltaïques” ou encore de “panneaux solaires”, est la forme d’énergie solaire la plus connue. Son but est de transformer la lumière du soleil en électricité. En installant des panneaux photovoltaïques dans votre habitation, vous ferez des économies d’argent considérables puisque vous deviendrez auto-producteur de votre énergie.
  2. L’énergie solaire thermique utilise également la lumière du soleil comme outil de production. Cette énergie solaire s’utilise grâce à des panneaux solaires thermiques, similaires aux panneaux photovoltaïques, construit sous forme de tuyaux. Ces derniers vont alors absorber la chaleur du soleil pour transformer leur eau en chaleur. L’énergie solaire thermique permet donc d’obtenir du chauffage et de l’eau chaude.

L'énergie éolienne

Les éoliennes utilisent le vent pour produire de l’énergie. En effet, le vent fait tourner les pales de l’éolienne et ces dernières font tourner un générateur électrique permettant de produire de l’électricité.

eolienne callmepower

On distingue deux grands types d’éoliennes :

  • Les éoliennes industrielles qui sont les plus connues. Elles sont situées dans les zones les plus venteuses telles que les champs, le bord des autoroutes ou encore, les zones portuaires. C’est ce modèle d’éoliennes qui produit le plus d’énergie. C’est pourquoi, elles sont souvent utilisées à des fins professionnelles.
  • Les petites éoliennes qui sont utilisées par les particuliers, directement chez eux. Elles sont généralement installées sur le toit ou dans le jardin. Ce type d’installation doit être réfléchi par rapport à la puissance du vent. En effet, sans vent suffisamment puissant, vos éoliennes ne fonctionneront pas correctement et vous aurez peu de chance d’obtenir de l'électricité verte .

L'énergie hydraulique

L’énergie hydraulique permet de produire de l’électricité grâce à l’eau. L’énergie hydraulique s’utilise moins que les éoliennes et les panneaux photovoltaíques mais a l’avantage d’être exploitée de multiples façons :

  • La centrale hydroélectrique qui fonctionne grâce aux chutes d’eau. Un barrage va d’abord stocker l’eau et la relâcher dans une “conduite forcée” pour l’emmener jusqu’à la centrale hydroélectrique. La force de l’eau va faire tourner une turbine qui à son tour fera tourner un alternateur pour produire de l’électricité.
  • L’énergie marémotrice qui produit de l’énergie renouvelable grâce à la différence de niveau d’eau pendant les marées. A marée haute, l’eau est retenue par un barrage avant d’être relâchée via des turbines dans un bassin à marée basse. C’est ce phénomène qui produit de l’électricité.
  • L’hydrolienne qui fonctionne de la même façon qu’une éolienne mais grâce aux mouvements de l’eau.

L'énergie biomasse

La biomasse permet aux matières organiques d’origines végétales et animales de se transformer en énergie. La biomasse est généralement issue d’une agriculture éco-responsable, si bien que sa consommation ne doit pas dépasser sa production.

La biomasse est utilisée dans 3 domaines principaux :

  • Le chauffage
  • L'électricité
  • Les transports

On compte plusieurs techniques dans l’énergie biomasse :

  • La combustion qui consiste à brûler des matières organiques sèches, telles que le bois, dans une chaudière à biomasse.
  • La gazéification qui permet de transformer par la chaleur et grâce à un réactif gazeux (par exemple, la vapeur d’eau), une matière solide en gaz ou en biocarburant
  • La biométhanisation qui est un processus de dégradation naturelle des matières organiques. Cette dégradation se produit sans oxygène et à haute température. Grâce à cela, les matières organiques vont produire des bactéries - qui à leur tour vont produire du biogaz - permettant de se chauffer ou de produire de l’électricité.

L'énergie géothermique

La géothermie produit de l’énergie grâce à la chaleur naturelle du noyau de la Terre. L’énergie est donc généralement puisée à des kilomètres en dessous de nos pieds.

L’énergie géothermique comprend trois systèmes :

  1. La pompe à chaleur qui récupère la chaleur dans des surfaces peu profondes. C’est ce qu’on appelle la géothermie à très basse énergie. Elle est généralement utilisée pour les foyers et pour approvisionner le chauffage au sol.
  2. La géothermie hydrothermale qui va puiser la chaleur dans des eaux naturellement chaudes. Plus l’eau a été puisée profondément, plus elle sera chaude. Les eaux puisées à moyenne profondeur permettent de produire du chauffage tandis que les eaux à grande profondeur produisent de l’électricité.
  3. La géothermie profonde ou pétro thermale va puiser la chaleur à plus de 1500 mètres de profondeur afin de produire de l’électricité à échelle industrielle. Ce type de géothermie est difficilement applicable en Belgique car le pays ne dispose d’aucun réservoir volcanique.

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables ?

Les énergies renouvelables sont, de manière générale, positives puisqu’elles visent à réduire la production de gaz à effet de serre et sont inépuisables. Comme expliqué ci-dessus, leur but premier est de produire et de fournir de l’électricité et du chauffage de manière écologique, en puisant dans les ressources naturelles de la Terre. Cependant, les énergies renouvelables ont parfois quelques inconvénients.

Avantages et inconvénients des énergies renouvelables
Énergie renouvelable Avantages Inconvénients
Énergie solaire
  • Investissement rentable
  • Indépendant au réseau électrique général
  • Produit plusieurs énergies (électricité, chauffage, eau chaude)
  • Le soleil est une ressource inépuisable et gratuite
  • Cher à l’installation
  • Pour être 100% indépendant, il faut installer beaucoup de panneaux photovoltaïques et/ou thermiques
  • Dépend du climat : moins il y a de soleil, moins il y a de production
  • Durée de vie limitée à 25 ans
Énergie éolienne
  • Aucune matière polluante ni d’onde radioactive diffusées
  • La production d’électricité éolienne est plus conséquente en hiver (plus de vent), saison où on en consomme le plus
  • Les parcs éoliens sont compatibles avec les productions agricoles
  • Peu d’espace au sol nécessaire pour installer une éolienne
  • Nuisance sonore
  • Dépend de la puissance du vent : l’éolienne a besoin d’un vent minimum mais s’arrête si sa puissance est supérieure à 90km/h
  • Danger potentiel pour les volatiles
  • Cher à la fabrication et à l’installation
Énergie hydraulique
  • La qualité de l’eau ne change pas, aucun produit n’y est ajouté
  • Les centrales hydrauliques sont construites dans des terrains en relief, ce qui permet une production d’énergie conséquente
  • Ajustable en fonction du flux de l’eau et des barrages.
  • Faibles coûts d’exploitation grâce au système automatisé
  • Pas exploitable partout dans le monde
  • La construction des centrales hydrauliques n’est pas écologique
  • Peut affecter le comportement des poissons
  • La sécheresse bloque la production d’énergie
Énergie biomasse
  • L’énergie biomasse est fabriquée à partir de déchets réutilisés
  • Les ressources utilisées sont peu coûteuses
  • Produit plusieurs énergies (électricité, chauffage, biocarburant)
  • Les combustions dégagent des substances nocives et polluantes
  • Risque de déforestation en cas de surexploitation
Énergie géothermique
  • La géothermie à très basse énergie est disponible partout dans le monde
  • Ne dépend pas des conditions climatiques
  • Basée dans le sol et donc, discrète
  • Pas d’espace de stockage nécessaire
  • La géothermie profonde se trouve seulement dans des zones montagneuses et/ou volcaniques
  • Coût d’exploitation élevé
  • Risque d’affaissement de terrain ou de séisme pendant la mise en place du système
  • La rentabilité financière prend plusieurs années

Qu’est-ce qu’un certificat vert ?

Les énergies vertes sont généralement plus coûteuses à la production que les énergies fossiles. C’est pourquoi, le gouvernement et l’Union Européenne ont décidé de soutenir financièrement les producteurs verts afin de favoriser la commercialisation d’énergies renouvelables et d’encourager la population à se tourner vers un mode de vie plus écologique. De plus, depuis la mise en place du système de certificat vert, les fournisseurs sont obligés de produire un pourcentage d’énergie verte par an.

Le certificat vert (CV) est donc un “bon”, donné à un producteur d’électricité - particulier, indépendant ou grosse entreprise - pour chaque MWh produit. Le CV est alors racheté par un fournisseur d’énergie et doit être déclaré par ce dernier, auprès des institutions régionales, afin de vérifier que leur quota annuel de rachat de certificat vert a bien été respecté.

 

Ce système encourage les particuliers a, par exemple, installer des panneaux photovoltaïques pour leur habitation puisque ces certificats verts leur permettront de récupérer une somme d’argent. De l’autre côté, le certificat vert encourage les fournisseurs d’énergie à opter pour des solutions de production d’électricité verte.

 

  • Le système des certificats verts est régional :
  • Pour les certificats verts en Wallonie, vous devrez entamer les démarches auprès de la Cwape
  • C’est à Brugel qu’il faudra s’adresser pour les certificats verts à Bruxelles
  • En Flandre, vous pourrez faire toutes vos demandes à la Vreg.