Poêle à pellets : prix, installation, entretien, fonctionnement

Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’énergie verte ?

Appelez-nous pour obtenir des conseils gratuits sur les offres d'énergie verte en Wallonie !

Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’énergie verte ?

Laissez-nous votre numéro de téléphone, l'un de nos conseillers vous rappellera dès que possible !

poele a pellet

Vous cherchez un moyen écologique de chauffer votre habitation ? Le poêle à pellets est peut-être fait pour vous ! Cette solution est en vogue depuis quelques années en Belgique. De plus en plus de particuliers se tournent vers ce moyen écologique et énconomique. Dans cet article, nous vous expliquons comment il fonctionne, quel est son prix moyen, les procédures d’installation ainsi que les normes d’entretien de cet appareil respectueux de l'environnement.


Qu’est-ce qu’un poêle à pellets ?

poele a pellet

Un poele a pellet est un système de chauffage qui fonctionne grâce à la combustion de “pellets”. Ces derniers sont des granulés de bois fabriqués à partir de la sciure et de déchêts de bois compactés, ce qui leur donnent comme notamment avantage d’avoir un taux d’humidité très faible et d’être donc un bon combustible.

C'est une alternative vers laquelle de nombreuses personnes se tournent. En effet, le feu a pellet dispose tout d'abord d'une empreinte écologique intéressante. Les pellets proviennent de déchêts de bois et constituent donc une énergie renouvelable. De plus, le pellet est un combustible peu cher qui permet de faire de réelles économies sur la facture d'énergie. Utilisé comme chauffage d'appoint ou comme chauffage central via une chaudière biomasse, le poele à pellets conquiert de plus en plus de belges et, aujourd'hui, 10% de ceux-ci utiliseraient les granulés pour se chauffer, comme le montre le graphique ci-dessous.

Source : SPF Économie

Il peut être comparé à un poêle à bois classique, à la différence qu’il est raccordé au réseau électrique de l’habitation. Cela lui permet d'intégrer une certaine technologie, lui permettant par exemple, de réguler la température, de contrôler l'allumage/extinction, d'alimenter le feu et selon les modèles, de recharger automatiquement le réservoir à granulés.

Il existe plusieurs types de poêle à pellets sur le marché ayant des gammes de prix différentes. Selon les marques, telles que MCZ, Strauss, Invicta, Rika, il est possible de trouver des poêles à pellets design avec des fonctions différentes.

Le pellet est un combustible en lien direct avec un développement durable du marché de l'énergie. En effet, il constitue une énergie renouvelable, telle que le bois, car elle peut se régénérer à mesure que nous l'exploitons. De plus, les pellets sont créés à partir de déchêts du bois issus d'industries telles que la menuiserie, la papeterie et de al filière bois de manière générale. C'est donc un recyclage de déchêts issus de la biomasse. De plus, les pellets disposent d'une humidité très faible, ce qui leur confère un pouvoir calorifique très élevé et donc une consommation moindre.

Le fonctionnement d’un poêle à pellets

fonctionnement poele a pellet

Bien qu’il existe différents modèles, le fonctionnement d'un poêle à pellets est basé sur le principe de combustion et de la convection. C'est-à-dire qu'un combustible est amené à combustion, dans ce cas-ci le pellet est brûlé, délivrant produisant ainsi de la chaleur. Il y a ensuite une conduction thermique dans l'air qui permet de transférer cette chaleur à l'air de la pièce.

L'un des principes du poele a pellet est qu'il est en grande partie autonome. Par exemple, l'apport en combustible se fait majoritairement automatiquement. Les poêles à pellets disposent d'un réservoir dans lequel est placé une certaine quantité de pellets. Selon la température demandée, le poêle gère l'apport de pellets dans la chambre à combustion.

La plupart des poêles à pellets disposent d'un système électrique qui permet d'allumer et d'éteindre le poele en un clic sur une télécommande, contrairement aux poêles à bois qui nécessitent une intervention humaine pour s'allumer et se recharger. Le feu à pellet gère également la combustion grâce à un ventilateur qui véhicule de l’oxygène afin de garantir une meilleure combustion.

Comme expliqué ci-dessus, le fait que le poêle soit raccordé à l’électricité permet de le contrôler facilement. Ainsi, en plus de réguler la température, certains modèles disposent d’un système de programmation, indiquant au poêle à quelle plage horaire il doit se mettre en marche et à quelle température.

Les avantages et inconvénients d’un poêle à pellets

Comme tout système de chauffage, le poêle à pellets a plusieurs avantages et inconvénients.

Les avantages et inconvénients du poêle à pellets
Anvantages Inconvénients
  • Son haut rendement pouvant aller jusqu’à 80 voire 95%
  • Le fait qu’on puisse le régler au niveau de sa température, de sa programmation
  • En fonction du modèle, il peut avoir une grande capacité d’autonomie permettant de le recharger seulement une fois par jour
  • Les granulés sont un combustible bon marché
  • Peu d'émissions CO2 - 33g/kWh (les panneaux solaires rejettent 80g/kWh)
  • En général, les poêles à pellets sont design
  • Il demande un nettoyage et un entretien régulier
  • Il peut être bruyant en fonction du modèle
  • Un espace de stockage suffisant et non humide est nécessaire pour conserver les granulés
  • Si vous subissez une coupure de courant, vous n’aurez plus de chauffage
  • L'investissement à l'achat est assez élevé

Les différents types et marques de poêle à pellets (MCZ, Invicta, etc.)

Comme expliqué en début d’article, il existe divers modèles de poêle à pellets ayant des fonctionnements, des design et des prix différents. Certaines marques proposent une gamme de poêles à pellets non négligeable. Parmi elles, les poeles a pellet MCZ font partie des plus populaires sur le marché. En dehors des marques spécialisées, il n'est pas rare de retrouver des installations dans des grandes surfaces. Par exemple, il y a souvent des poêles à pellets Hubo ou Makro. Ce genre de magasins font régulièrement des actions.

On en compte principalement 6 que nous vous détaillons ci-dessous :

  1. Le poêle à pellets à convection ;
  2. Le poêle à pellets ventilé ;
  3. Le poêle à pellets étanche ;
  4. Le poêle à pellets canalisable ;
  5. Le poêle à pellets hydro.

Le poêle à pellets à convection

Le poêle à pellets à convection est le poele a pellet sandard. Il ne dispose pas de ventilateur et ne nécessite aucune aide dite mécanique.

L’air se chauffe de manière totalement naturelle, ce qui rend le système insonore. Cependant, puisqu’il ne dispose d’aucune aide artificielle, la chaleur se disperse plus lentement et manière plus inégale. Il est donc plus conseillé pour d'utiliser ce type de poêle pour des petits espaces.

Le poêle à pellets ventilé

Le poêle à pellets ventilé, autrement appelé “soufflé”, est équipé d’un ventilateur qui va propulser la chaleur dans le logement. Il peut donc transmettre la chaleur de manière plus homogène que le poêle à pellets à convection traditionnel. Il permet également de chauffer l’espace plus rapidement.

Cependant, son inconvénient principal est qu’il est généralement bruyant. Aujourd’hui, la majorité des poêles à pellets sont ventilés.

Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’énergie verte ?

Appelez-nous pour obtenir des conseils gratuits sur les offres d'énergie verte en Wallonie !

Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’énergie verte ?

Laissez-nous votre numéro de téléphone, l'un de nos conseillers vous rappellera dès que possible !

Le poêle à pellets étanche

Le poêle à pellets étanche va puiser à l’extérieur l’air nécessaire pour la combustion, de la même manière qu'une pompe à chaleur.

Cela permet de ne pas interférer avec l’air intérieur et de garantir son bon fonctionnement ainsi que celui des autres appareils de la maison tels que la hotte.

De plus, il promet un confort thermique permanent tout en consommant peu de pellets. Il est conseillé généralement pour les habitations très bien isolées.

Le poêle à pellets canalisable

Le poêle à pellets canalisable permet de chauffer des espaces plus importants grâce à un deuxième ventilateur qui va souffler l’air dans des gaines. Ces dernières permettent de répartir la chaleur dans plusieurs pièces à la fois.

Certains modèles bénéficient de gaines connectées permettant entre autre de sélectionner les endroits que l’on souhaite chauffer. Le poêle à pellets canalisable peut servir de chauffage principal et permet de faire des économies d’énergie. Cependant, l’installation des gaines demande des travaux plus conséquents et s’avère donc plus onéreux.

De plus, certains modèles peuvent être plus bruyants que la moyenne à cause des multiples ventilateurs.

Le poêle à pellets hydro

poele a pellet hydro

Le poêle à pellets hydro, également appelé “hydraulique”, est relié au chauffage central et ne transmet pas sa chaleur par convection ou ventilation.

En effet, il chauffe la pièce dans laquelle il est installé et en même temps, il chauffe l’eau passant dans les radiateurs et qui chauffent l’ensemble de l’habitation.

Le poêle à pellet hydro fonctionne comme une chaudière gaz ou un chaudière mazout classique.

Il en existe diverses variantes :

  • Pour le chauffage seulement ;
  • Pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire instantanée ;
  • Pour le chauffage et le chauffe-eau ;
  • Pour le chauffage et le ballon d’eau chaude.

Le poêle à pellets sans électricité

Ils sont rares mais ils existent, certains poêles à pellets ne sont pas raccordés à l'électricité et ne disposent donc d'aucune intervention technologique. Ce type de poêle n'a donc pas l'autonomie d'un poêle à pellets traditionnel. Ils fonctionnement comme des poêles à bois traditionnels et nécessitent une action humaine pour l'allumer et l'alimenter.

prix poelle a pellet

Poêle à pellets prix : quels sont les tarifs ?

Le prix d’un poêle à pellets dépend en grande partie de son modèle et de sa marque.

En plus du prix d’achat, vous devrez également penser au coût d’installation et au prix des granulés au kg pour les recharges de combustible.

Prix d’un poêle à pellets en Belgique
Modèle de poêle à pellets Prix d'achat TVAC hors installation
Poêle à pellets ventilé Entre 1500 et 5500 €
Poêle à pellets étanche (à ventouse) Entre 1500 et 2000 €
Poêle à pellets canalisable Entre 2300 et 4500 €
Poêle à pellets hydro Entre 1600 et 5000 €
Poêle à pellets à convection naturelle Entre 1500 et 5500 €

Les prix des poêles à pellets communiqués ci-dessus sont des tarifs moyens de référence susceptibles de changer et d'augmenter avec le temps et selon l'installateur que vous choisissez.

Concernant le prix d’installation d’un poêle à pellet, il varie en fonction de la situation :

  • S’il faut juste changer le poêle ;
  • S’il faut remplacer une pièce, un tuyau dans la cheminée ou le conduit d’évacuation ;
  • S’il faut installer un conduit d’évacuation.

Pour une installation complète, suivant le type de poêle que vous choisissez, les frais d'installation peuvent varier entre 1500 et 7500 €.

Qu’il s’agisse du poêle à pellets en lui-même ou de son installation, nous vous conseillons de toujours effectuer un devis.

Enfin, concernant le prix du pellets, il faut aussi prendre quelques critères en compte :

  1. Sa provenance ;
  2. Sa qualité ;
  3. Les frais de transport ;
  4. La période à laquelle vous les achetez.

Les pellets sont généralement vendus par sac de 10 à 15 kg. En début d'année 2022, le prix moyen des pellets est 4,79 € pour un sac de 15 kg.

Pour bénéficier des meilleurs prix, nous vous conseillons d’acheter des palettes de sacs. En effet, plus la quantité sera élevée, plus le prix par sac sera bas.

Nous vous conseillons également de vous les procurer durant l’été, là où la demande est moins forte et où les prix sont donc plus attractifs.

Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’énergie verte ?

Appelez-nous pour obtenir des conseils gratuits sur les offres d'énergie verte en Wallonie !

Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’énergie verte ?

Laissez-nous votre numéro de téléphone, l'un de nos conseillers vous rappellera dès que possible !

Installation poele a pellet : comment ça se passe ?

Une fois le modèle de poêle à pellets choisi, il faudra procéder à son installation.

Cette dernière s’effectue généralement par un professionnel mais nous vous donnons tout de même une série de conseils pour une installation optimale et dans les normes de sécurité.

Ci-dessous, retrouvez l’ensemble des points primordiaux pour l’installation de votre poêle à pellets.

Le conduit d’évacuation

conduit evacuation installation poele a pellet

Le principe du poêle à pellets et de brûler les granulés afin de produire de la chaleur. Ce phénomène implique donc une émission de fumée qui doit obligatoirement s’évacuer pour ne pas polluer l’air interne.

Le conduit d’évacuation le plus classique est la cheminée. Si vous n’en avez pas, vous allez devoir entreprendre des travaux pour construire un nouveau conduit.

Dans la majeure partie des cas, l’évacuation de la fumée s’effectue par le toit. Il faudra alors construire un tube suffisamment grand (40cm au dessus du faîtage selon les normes) et résistant à la chaleur permettant d’évacuer la fumée de votre poêle.

Cependant, tous les modèles de poêles à pellets ne sont pas équipés de ce type de conduit. C’est le cas par exemple des poêles à pellets étanches, munis d’une ventouse pour évacuer la fumée sans cheminée.

Cette dernière peut être installée :

  1. Verticalement par le toit mais sans dépasser le faîtage ;
  2. Horizontalement en sortant de la façade.

La ventouse horizontale est interdite pour les nouvelles constructions et les maisons en rénovations car elle est plus restrictive.

L’endroit d’installation du poêle à pellet

Il est primordial de bien choisir la pièce dans laquelle vous allez poser votre poêle à pellet.

Les professionnels vous conseillent de privilégier une pièce centrale ou grande et idéalement en rez-de-chaussée afin de garantir une meilleure dispersion de la chaleur.

Il faut donc éviter des endroits de passage tels que les hall d’entrées.

En plus du choix de la pièce, il faut également être vigilant à la matière et à l’épaisseur du sol sur lequel votre poêle à pellets va être posé. Vous devez être certain qu’il puisse résister à de fortes chaleurs et au poids du poêle.

Si votre sol n’est pas adapté, vous devrez installer des dalles de protection spécifiques.

Enfin, dans la majeure partie des cas, le poêle à pellet sert de chauffage d’appoint. Si tel est votre cas, choisissez une pièce dans laquelle vous passez la plupart de votre temps.

Le raccordement électrique

Le poêle à pellets doit être raccordé à une ligne unique et doit toujours être protégé par un disjoncteur différentiel afin de garantir la sécurité générale.

L'arrivée d'air

arrivee d air installation poele a pellet

Pour qu’il y ait combustion, il faut un combustible et de l’air amenant de l’oxygène. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de créer une arrivée d’air pour votre poêle à pellets, afin d’assurer son bon fonctionnement et votre sécurité.

Pour les poêles à pellets non étanches, il s’agit généralement d’une grille de ventilation posée près du poêle ou directement reliée à ce dernier par un conduit.

Pour les poêles à pellets étanches, l’air doit provenir de l'extérieur. La majorité des poêles sont donc équipés d’un conduit qui les relient à l’extérieur par un trou dans le mur.

L’entretien d’un poêle à pellets

Afin de garantir sa durée de vie, il est primordial d’effectuer l’entretien de votre poêle à pellets régulièrement.

Il n'y a pas d'obligation ou de loi qui encadre l'entretien du poêle à pellets. En revanche, si celui-ci constitue votre chauffage central, vous devez le faire réviser une fois par an par un technicien agréé, de la même manière que l'entretien d'une chaudières au mazout et l'entretien d'une chaudière au gaz obligatoires.

En plus de cela, un ramonage doit être effectué deux fois par an pour éviter un incendie ou une intoxication à la fumée.

Le prix de l'entretien du poêle à pellet coûte en moyenne entre 90 et 200 € tandis que le ramonage coûte entre 50 et 90 €. Lorsque vous réalisez l'entretien du poêle, le ramonage de la cheminée est souvent compris.

En plus de l'entretien annuel, nous vous recommandons d’effectuer des entretiens réguliers par vous-même :

  • Nettoyez quotidiennement le poêle avec un chiffon, videz les cendres et aspirez les grilles de ventilation ;
  • Nettoyez le brûleur de temps en temps et en particulier lorsque la vitre du poêle noirci ;
  • Pour les poêles à pellets étanches, nettoyez les grilles extérieures de temps en temps.

Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’énergie verte ?

Appelez-nous pour obtenir des conseils gratuits sur les offres d'énergie verte en Wallonie !

Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’énergie verte ?

Laissez-nous votre numéro de téléphone, l'un de nos conseillers vous rappellera dès que possible !

Mis à jour le