Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

071 96 37 91 Rappel gratuit
comparer fournisseur

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Faites-vous épauler gratuitement par l’un de nos conseillers en énergie

comparer fournisseur

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Notre call center est actuellement fermé. Laissez votre numéro de téléphone pour vous faire rappeler par l'un de nos conseillers.

Prix du gaz : évolution, m3 ou kWh, contrat fixe ou variable,...

Dans cet article, nous vous expliquons tout sur le prix du gaz : son évolution, de quels éléments il est composé, les différences entre le prix au m3 et le prix au kWh mais également, les contrats à prix fixe ou variable.


Comment est composé le prix du gaz ?

vergelijken CallMePower

Lorsque vous recevez votre facture de gaz tous les mois, le montant total affiché inclut plusieurs frais et taxes.

Votre facture et donc, le prix du gaz, est composée des 4 éléments suivants :

  • Le prix du gaz, exprimé en kWh et mis en place par votre fournisseur,
  • Les coûts de transport permettant au gaz naturel d’être acheminé jusqu’à votre logement. Ces frais sont imposés par votre gestionnaire de réseau de transport (Ores, Resa, Sibelga...),
  • Les coûts de distribution permettant que le réseau et le marché du gaz fonctionnent de manière optimale en Belgique. C’est votre gestionnaire de réseau de distribution (Elia, Fluxys,...) qui les met en place,
  • Les taxes reversées à l’État ou à la Région de laquelle vous dépendez : cotisation sur l’énergie, redevance de raccordement au réseau, TVA de 21%,...

C’est pour cette raison que le prix du gaz affiché sur votre facture peut changer tous les mois mais peut également changer d’un logement à l’autre et d’une commune à l’autre.

En effet, la concurrence entre les fournisseurs et donc, le choix de ce dernier peut faire augmenter ou diminuer votre facture. Aussi, les coûts de transport et de distribution sont mis en place par votre gestionnaire de réseau qui est une institution régionale. Le montant de ces coûts ne sera donc pas le même selon si vous vivez en Wallonie ou à Bruxelles.

Le prix du gaz s’exprime-t-il en m3 ou en kWh ?

vergelijken CallMePower

Comme expliqué ci-dessus, sur votre facture de gaz, la consommation est affichée en kWh. Cependant, sur votre compteur, celle-ci est exprimée en m3.
Les kWh représentent votre consommation tandis que les m3 expriment la quantité de gaz livrée.

En Belgique,nous disposons de deux sortes de gaz naturel :

  1. Le gaz riche : il est à haut pouvoir calorifique, c’est-à-dire qu’on en consomme peu pour chauffer une surface normale à élevée
  2. Le gaz pauvre : il est à faible pouvoir calorifique. Il en faut donc beaucoup plus que le riche pour chauffer le même espace

Les personnes ayant donc accès au gaz pauvre vont peut-être consommer la même chose que celles disposant du gaz riche et ce, pour une quantité livrée supérieure. Il est donc essentiel de convertir les m3 en kWh pour recevoir une facture juste et précise.

D’ici 2024, tous les logements bénéficiant du gaz pauvre vont être convertis au gaz riche

Pour convertir les m3 en kWh, vous devez multiplier le taux de conversion - indiqué sur votre facture - de votre gaz par le volume consommé sur une période donnée.

Sur votre facture, le calcul se fait évidemment automatiquement. C’est votre gestionnaire de réseau qui se charge d’effectuer la conversion et de vérifier que le taux ne change pas d’un mois à l’autre.

Une fois la conversion du gaz du m3 en kWh faite, vous aurez également la possibilité d’effectuer vous-même le calcul de votre consommation de gaz et ce, en multipliant votre consommation annuelle par le taux de conversion. Le résultat est alors exprimé en kWh. Suite à cela, si vous souhaitez connaitre le prix en kWh de votre consommation, multipliez votre consommation par le prix du kWh de votre fournisseur.

  • Exemple de calcul : En 2018, vous avez consommé 3000m3 de gaz. Votre fournisseur vous facture le kWh à 0,06 € et le coefficient de conversion du gaz est de 9,9 kWh/m3
  • L’équivalent de votre consommation annuelle en kWh sera de 29 700 kWh : 3000m3 x 9,9 kWh/m3
  • Le prix en kWh de votre consommation annuelle sera de 1782 € : 29 700 x 0.06 €/ kWh

Prix du gaz fixe ou variable ?

Peu importe le fournisseur de gaz chez lequel vous allez souscrire, tous proposent des offres et des contrats avec des prix du kWh fixes et variables :

  1. Prix fixe : le prix du kWh reste le même durant toute la durée de votre contrat et ce, même si le prix du gaz sur le marché augmente ou diminue
  2. Prix variable : vous suivez la courbe d’évolution du prix et votre tarif change tous les mois, à la hausse ou à la baisse

Choisir une offre à prix fixe ou variable dépend évidemment de votre profil consommateur et de l’utilité que vous avez du gaz.

Le prix fixe vous protège de l’augmentation du prix de l’énergie mais généralement, la redevance annuelle est plus élevée que la moyenne. Les offres à prix variables vous permettent donc de profiter de la diminution du coût de l’énergie.

Les fournisseurs vous laissent toujours le choix entre ces deux options tarifaires même si pour le gaz, il y a davantage d’offres à prix variables puisque l’augmentation se ressent moins que celle du prix de l’électricité

Vous souhaitez comparer votre offre afin de savoir quelle option tarifaire choisir ? Contactez nos experts en énergie au ☎076 96 37 91

vergelijken CallMePower

L’évolution du prix du gaz en Belgique

Tous les 6 mois, la Commission de Régulation de l’Électricité et du Gaz - la CREG - établi un rapport sur l’évolution du prix de gaz et de l’électricité en Belgique.

Cette étude analyse les clients particuliers ainsi que les clients professionnels. Pour rédiger un rapport au plus près de la réalité, la CREG se base sur des moyennes de consommation belge :

  • 23 260 kWh/an pour les particuliers
  • 100 000 kWh/an pour les professionnels

Pour son rapport du 1er semestre 2019, la CREG conclut que le prix du gaz a augmenté de 6% pour les clients professionnels contre 3% seulement pour les résidentiels. Elle estime également que la Belgique reste dans les pays les moins cher en fourniture de gaz puisqu’elle arrive en 3ème position pour les particuliers et en 2ème pour les professionnels (par rapport à nos pays voisins tels que la France, les Pays-Bas, l’Allemagne ou encore, l’Angleterre).

Depuis la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, on estime une augmentation du prix du gaz de 15%.

Évolution du prix du gaz : facture annuelle moyenne
  2ème semestre 2018 1er semestre 2019
Particuliers 256 euros 239 euros
Professionnels 482 euros 492 euros