Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Notre call center est actuellement fermé. Laissez-nous votre numéro de téléphone et l'un de nos conseillers vous rappellera.

Gaz riche : quelle différence avec le gaz pauvre ?

difference gaz riche gaz pauvre

Connaissez-vous le gaz riche et le gaz pauvre ? Vous êtes vous déjà demandé la différence entre les deux et d’où ils provenaient ? Nous avons répondu à ces questions dans l’article ci-dessous. Découvrez ce que sont ces gaz, d’où ils viennent et si l’un coûte plus cher que l’autre.


Quelle est la différence entre le gaz riche et le gaz pauvre ?

gaz riche

Le gaz riche et le gaz pauvre sont deux types de gaz naturels aux propriétés différentes. Ils sont tous les deux distribués en Belgique et leur différence est qu’ils ne délivrent pas la même quantité d’énergie.

Le gaz naturel est un combustible. C’est-à-dire qu’il doit être brûlé pour délivrer de l’énergie. Pour une même quantité de gaz, le gaz riche fournit plus d’énergie que du gaz pauvre.

Appelés aussi gaz “H” (pour high, “haut” en anglais) et gaz “L” (pour low, “bas” en anglais), les deux types de gaz sont puisés à des endroits différents. Étant donné que le combustible est une ressource naturelle et non industrielle, la composition du gaz n’est pas contrôlable.

La nature du gaz extrait dépend alors du gisement duquel il provient. En Belgique, il y a deux réseaux de gaz naturel qui fournissent tous deux soit du gaz riche, soit du gaz pauvre. Dans les années à venir, nous sommes amenés à passer au gaz riche partout sur le territoire.

Comprendre la différence d’énergie produite entre le gaz riche et le gaz pauvreLa différence de pouvoir calorifique entre les deux types est de l’ordre d’environ 10% de rendement. Pour 1 m³ de gaz brûlé, le gaz riche délivrera en moyenne 11,4 kWh tandis que le gaz pauvre 10,3 kWh.

Il faut donc plus de gaz pour produire la même quantité d’énergie. Les personnes qui disposent de citerne de gaz ou d’appareils raccordés à des bouteilles de gaz ne doivent pas se poser la question de quel gaz ils se fournissent. Le butane et le propane sont des gaz industriels et donc riches.

D’où provient le gaz riche et le gaz pauvre ?

Le gaz naturel est en fait une énergie fossile, contrairement à ce que son nom pourrait laisser croire. Le mazout est également une énergie fossile et il est aussi naturel. Il faut faire la différence entre naturel et durable. Une source d’énergie puisée dans la nature n’est pas toujours une énergie renouvelable.

C’est le cas du gaz naturel. Il est puisé dans le sol de la même manière que le mazout. Il est le résultat de millions d’années de fermentation et de putréfaction de différents éléments organiques. Le gaz est stocké naturellement entre des couches de sol.

L’énergie que produit le gaz naturel n’est pas une énergie renouvelable car une fois puisé, on ne peut pas recréer du gaz comme on peut le faire avec une installation de panneaux solaires ou des éoliennes.

En Belgique, le gaz pauvre que nous consommons provient des Pays-Bas, et plus précisément de Slochteren où se trouve un important gisement de gaz naturel pauvre.

Le gaz riche provient quant à lui de différents pays tels que :

  • La Norvège ;
  • Le Royaume-Uni ;
  • L’Allemagne ;
  • Le Qatar.
Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Faites-vous épauler gratuitement par l’un des conseillers en énergie de CallMePower !

Le gaz riche et le gaz pauvre en Belgique

La Belgique est un pays qui consomme beaucoup de gaz naturel. C’est d’ailleurs l’énergie la plus utilisée pour le chauffage dans le territoire belge, suivi par le mazout de chauffage.

Nous nous fournissons donc dans différents pays pour alimenter les 2 220 000 ménages raccordés au gaz naturel. Les Pays-bas fournissent le gaz pauvre tandis que la Norvège, le Royaume-Uni, l’Allemagne et le Qatar nous fournissent le gaz riche.

Le gaz pauvre ne concerne qu’une petite partie géographique de la Belgique. Une région est traversée par un réseau de gaz pauvre. Bruxelles et Anvers sont les deux plus grandes villes concernées par le gaz pauvre. Puisque ce sont 2 villes très importantes en termes de densité de population, elles représentent à elles seules, près de la moitié des ménages raccordés au gaz naturel.

Voici le réseau de gaz pauvre qui traverse la Belgique :

reseau gaz riche gaz pauvre belgique

Au Pays-Bas, les ressources de gaz s’amenuisent au fil du temps et le pays a décidé il y a quelques années de diminuer l’extraction de gaz naturel à Slochteren pour tendre vers un arrêt total dans les prochaines années à venir.

En conséquence de cet arrêt futur, la Belgique doit adapter son réseau de gaz pauvre pour le convertir en gaz riche. La conversion a commencé en 2018 et est prévue jusqu’en 2024. La Hollande a communiqué l’horizon 2030 comme date pour arrêter l’exploitation du gisement cité précédemment.

La Belgique a donc mis en place, avec les gestionnaires de réseau de distribution, un calendrier de conversion pour pouvoir effectuer le passage au gaz riche dans toutes les habitations concernées pour 2024.

Voici le calendrier de conversion par commune concernée :

Date de passage au gaz riche par commune
2021 2022 2023 2024
Anderlecht Auderghem Beauvechain Braine-le-Château
Braine-le-Comte Etterbeek Chaumont Gistoux Braine l'Alleud
Bruxelles Forest Court Saint Etienne Enghien
Evere Ixelles Grez-Doiceau Nivelles
Haren Rebecq La Hulpe Tubize
Jette-Gashoren Uccle Lasne Waterloo
Laeken Watermael-Boitfort Ottignies-Louvain-La-Neuve  
Neder-over-Heembeek Woluwé-Saint-Lambert Rixensart  
Saint-Gilles Woluwé-Saint-Pierre Wavre  
Saint-Josse-ten-node      
Schaerbeek      
passage au gaz riche

À Bruxelles, le GRD est Sibelga est ce sont eux qui vous contacteront pour le passage au gaz riche. Dans les communes concernées par d’autres gestionnaires de distribution, ils seront contactés par le leur ou par leur fournisseur. Le marché de l’électricité à Bruxelles est différent que dans les deux autres régions, les lois régionales et les tarifications ne sont pas identiques.

Passage au gaz riche : que faut-il faire ?

Quelles sont les étapes à suivre pour le passage au gaz riche ? Il n’y a rien de particulier à faire. Votre GRD ou votre fournisseur prendra contact avec vous par voie postale en vous communiquant une date de conversion.

Il vous faudra alors prendre contact avec un technicien agréé pour faire vérifier votre chaudière ainsi que vos appareils fonctionnant au gaz.

Est-ce que certains appareils devront être remplacés au passage au gaz riche ?Malheureusement, c’est possible qu’il faille changer certains appareils. Normalement, seuls les vieux appareils risquent de ne pas être compatibles au gaz riche. C’est aussi pour ça que vous devez faire appel un technicien agréé, il sera en mesure de régler vos appareils et vous dire s’il faut en changer.

Vous pouvez profiter de la révision annuelle de votre chaudière pour faire régler votre chaudière et votre chauffe-eau ainsi que les autres appareils. Vous recevrez des rappels pour vous prévenir d’effectuer les changements quelques mois à l’avance. Les frais de révision et/ou de changements des appareils sont à vos frais.

Dans 98% des cas, votre chaudière sera adaptable et vous ne devrez pas changer tout votre système de chauffage central.

Est-ce que le montant de ma facture va changer après la conversion ?Non, le tarif que vous payez chaque mois sur votre facture d’acompte est calculé sur base de l’énergie fournie et non la quantité de gaz. Vous payez pour un certain nombre de kWh et donc celui-ci restera inchangé.

La Belgique est également en transition écologique. Depuis l’arrivée de nouveaux fournisseurs suite à la libéralisation du marché en 2007, de nombreux se sont positionnés sur le marché des énergies vertes et durables. Le but est de trouver des alternatives pour produire de l’énergie et ne plus dépendre des centrales nucléaires.

Pour encourager les consommateurs à se tourner vers une consommation de l’énergie plus durable, la Wallonie a mis en place des primes énergies, qui permettent aux citoyens de rénover leur habitation à frais réduits si ces travaux représentent un gain énergétique pour leur maison.

Une solution est également de privilégier des moyens de chauffage utilisant la biomasse comme le chauffage au bois ou encore les pellets qui rencontrent un certain succès depuis quelques années.

Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Faites-vous épauler gratuitement par l’un des conseillers en énergie de CallMePower !

Mis à jour le