Tout savoir sur le label énergie en Belgique : étiquettes énergie, certificat PEB...

gaz et electricite

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Notre call center est actuellement fermé. Laissez votre numéro de téléphone pour vous faire rappeler par l'un de nos conseillers.

label énergie

Vous souhaitez connaître la performance énergétique de votre nouvel électroménager ou comprendre les étiquettes énergies de vos appareils domestiques ? Cet article vous explique tout ce que vous devez savoir sur le label énergie : quels sont les différents labels mis en place dans le domaine de l’énergie, comment sont-ils attribués et à quoi servent-ils ?


Qu’est-ce qu’un label énergie ?

label énergie

Un label énergie permet de garantir la qualité et la performance énergétique d’un appareil (électroménagers, chauffage, panneaux solaires…) ou d’un bâtiment. Il atteste donc que le produit a été construit en respectant certaines normes.

Il est mis en place par des entreprises spécialisées, privées ou publiques, qui testent et analysent les produits afin de voir s’ils répondent à des critères de qualité au niveau de leur performance et de leur consommation. Il est important de préciser que les réglementations vis-à-vis des labels énergie diffèrent d’un domaine à l’autre.

De plus, dans certains domaines, les labels énergétiques sont soumis aux lois européennes et sont donc obligatoires et ce, dans le but d’être totalement transparent avec le consommateur. En Belgique, en plus des normes européennes, les labels sont contrôlés par le SPF Economie.

Comment sont attribués les labels énergie ?

Comme dit précédemment, ce sont des organismes qui attribuent les labels énergie. Il faut cependant prêter attention à l’origine de ces organismes car certaines entreprises mettent en place des labels autodéclarés et donc, pouvant manquer de crédibilité et de subjectivité. C’est le cas notamment de certaines entreprises utilisant le greenwashing.

Quant aux organismes indépendants, ils vont attribuer des labels en fonction d’une grille d’évaluation totalement transparente.

Aujourd’hui, de plus en plus de labels voient le jour. En tant que consommateur, pour reconnaître leur fiabilité, vous devez particulièrement prêter attention aux points suivants :

  • Les critères du label sont plus stricts que la législation et les normes nationales et internationales
  • Les critères du label sont mis en place avec l’accord de toutes les parties prenantes
  • L’organisme qui contrôle les critères est accréditée
  • L’organisme qui met en place les labels est transparente sur son mode de fonctionnement et la vérification des données du produit ou de l’entreprise demandant un label

Quels sont les différents labels énergie en Belgique ?

Les labels sont mis en place dans de multiple secteurs et catégories d’activités. En tant qu’expert en énergie, nous avons décidé de vous présenter les divers labels énergie existants en Belgique.

Nous allons donc vous expliquer en quoi ces derniers consistent et comment ils sont mis en place.

Les labels énergie pour les électroménagers

label électroménagers

Autrement appelées “étiquettes énergétiques”, les labels pour les électroménagers sont obligatoires en Europe depuis les années 90.

Le label européen permet donc de classifier les appareils ménagers selon leur consommation et leur performance. Ils sont classés par lettre allant de A à G, A étant la plus performante et la moins énergivore et G étant la plus mauvaise note. Aujourd’hui, de nombreux électroménagers sont notés en catégorie A, cette dernière se décuplant en A+, A++ et A+++.

En Europe et en Belgique, ils existent plusieurs labels énergie officiels pour les électroménagers.

Labels énergie pour les électroménagers
Nom du label Appareils concernés Indications Accordés par
Label d’énergie EU Les électroménagers domestiques La quantité d’énergie que l’appareil consomme (classification par lettre) Union Européenne
Label GEEA Technologies numériques et informatiques (tv, lecteur DVD, chargeur, ordinateur, fax…) Appartient aux 30% des modèles les plus économiques du marché Le GEEA : Group for Energy-Efficient Appliances qui est une “association des agences européennes pour l'énergie et des organisations gouvernementales”
Label TCO (label international) Matériel de bureau informatique Respecte ses exigences de qualité et d’environnement établi par les syndicats, les consommateurs et les scientifiques Le syndicat suédois des employés de bureau
Energy Star (label international) Les PC et outils graphiques Répond aux critères d’efficacité énergétique L’agence américaine EPA (Environmental Protection Agency)

Source : belgium.be

Les catégories A+, A++ et A+++ devenant de plus en plus confuses pour le consommateur, l’Union Européenne a décidé de les supprimer petit à petit à partir de 2021 pour ces électroménagers :

  • Frigos
  • Lave-vaisselles
  • Machines à laver
  • Télévisions
  • Lampes

A partir de ce moment-là, le système les classera de la lettre A à la lettre G, sans ajouter des sous-catégories telles que A+++.

Les labels énergie pour les chaudieres

label chaudière

Tout comme pour les électroménagers, la loi européenne impose depuis 2015 un label pour les chaudières, qu’elles soient à gaz ou au mazout, les classant de la lettre A à G.

Pour les chaudières à gaz, toutes les installations doivent obtenir le label CERGA pour être aux normes. Cela signifie que l’installateur, qu’il s’agisse d’une entreprise ou d’un professionnel indépendant, doit avoir reçu la formation CERGA au préalable pour que vos équipements soient sécurisés et aux normes. Ce label est disponible pour le gaz naturel et le propane.

Les chaudières au gaz disposent de deux autres labels :

  1. Le label HR, existant aussi pour les poêles au gaz naturel, indique que les installations correspondent aux normes de sécurité et d’économie. Il est accordé par l’ARGB - Association royale des gaziers belges -
  2. Le label HR-Top, spécifique aux chaudières à condensation et aux générateurs d’air chaud, indique que ces appareils offrent la plus grande économie d’énergie possible. Il est également accordé par l’ARGB

Concernant les chaudières à mazout, il existe deux types de labels :

  1. Le label produit visant à classifier les installations au mazout de A++ à G, A++ signifiant que l’installation de chauffage combine les énergies fossiles et renouvelables
  2. Le label package, autrement appelé “groupé”, qui améliore l’efficacité du dispositif ou tend à le rendre plus durable. Il combine donc le mazout et les énergie renouvelables

Le chauffage au mazout compte 2 labels, accordés par l’asbl Informazout.

Labels pour le chauffage et les chaudières au mazout
Nom du label Concerne Indique
Optimaz Les chaudières à basse température Un rendement de la combustion de minimum 93% et donc, une économie d’au moins 61% de production d’eau chaude
Optimaz-elite Les chaudières à condensation Un rendement de combustion de minimum 97,5%

Source : belgium.be

Les labels énergie pour la climatisation

En ce qui concerne l’installation des appareils de climatisation et de réfrigération, il n’y a qu’un seul label valable, à savoir : Eurovent. Ce dernier atteste que les appareils ont été testés avant d’être mis sur le marché en respectant une liste de conditions préétablies.

Eurovent a été fondé par des associations professionnelles de plusieurs pays de l’Union Européenne.

Les labels énergie pour l'énergie solaire

Concernant les panneaux photovoltaïques et l’énergie solaire en général, l’organisme Quest a été créée en Belgique et gère divers labels dont :

  • Le label NRQual PV reconnu par la région wallonne et garantissant la qualité des installations effectuées par les entreprises labellisées. Il est également destiné à d’autres technologies renouvelables
  • Le solar PV est réservé aux installateurs de panneaux solaires

En plus de Quest, l’organisme RESCert permet à des installateurs partout en Belgique d’obtenir des certificats de compétence attestant de leur fiabilité et de leur qualité. Cette association intervient dans divers secteurs de l'énergie solaire tels que :

  • Le photovoltaïque
  • Les installations solaires thermiques
  • Les installations centralisées de biomasse
  • Les pompes à chaleur
  • Les systèmes géothermiques

Les labels énergie pour les pompes à chaleur

label pompe à chaleur

Tout comme pour les chaudières et tous les modèles de chauffage de puissance inférieure à 70 kW, les pompes à chaleur doivent également avoir une étiquette énergie.

Cette dernière est obligatoire depuis septembre 2015 et a été mise en place par la directive ErP - Energy-related Product - mise en place et signée par l’Union Européenne.

Tout comme pour les électroménagers, les étiquettes énergie classent les pompes à chaleur selon leur performance et consommation à l’aide de lettres, allant de A à G.

Cependant, les pompes à chaleur comptent quelques différences avec les autres modes de production de chaleur :

  • Comme tous les modes de chauffe, les pompes à chaleur ont une échelle d’efficacité énergétique pour les applications à températures moyennes. Cependant, elles en ont une en plus pour les modèles à basses températures
  • Pour les pompes à chaleur ne fonctionnant qu’à basses températures, elles détiennent une étiquette différente
  • Les étiquettes énergétiques affichent toujours la production sonore de la pompe
  • Est ajoutée également une carte de l’Europe divisée en zones climatiques et affichant les puissances thermiques autorisées dans chaque zone

Les labels énergie pour les bâtiments

certificat peb

Appelé également certificat PEB - Performance Énergétique des Bâtiments -, ce label va classer les bâtiments quels qu’ils soient selon leur performance énergétique. Pour ce faire, il prend en compte des éléments tels que :

  • Son isolation
  • Son mode de chauffage
  • Son système de ventilation
  • La présence d’énergies renouvelables

Le certificat PEB est obligatoire en Europe depuis 2015 et doit être légalement ajouté à toute annonce immobilière, qu’il s’agisse d’une location ou d’une vente.

Contrairement à la majorité des autres labels énergie, il est régi par région et non pas vis-à-vis des normes européennes.

Mis à jour le