Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Notre call center est actuellement fermé. Laissez-nous votre numéro de téléphone et l'un de nos conseillers vous rappellera.

Disjoncteur : quel est son rôle et les différents types ?

disjoncteur

Savez-vous ce qu’est un disjoncteur et à quoi cela sert ? C’est ce que nous expliquons dans cet article. Quel est le rôle d’un disjoncteur, les différents types et leur fonctionnement ? Qu’appelle-t-on un disjoncteur différentiel et quelles normes encadrent la Belgique ? Découvrez ci-dessous.


Qu’est-ce qu’un disjoncteur ?

qu est ce qu un disjoncteur

Vous avez probablement déjà entendu parler des disjoncteurs. Toutes les habitations en sont équipées.

Le disjoncteur, c’est une petite pièce qui est présente dans votre tableau électrique, qui lui même est relié à votre compteur, et qui a deux rôles majeurs et vitaux pour une installation électrique :

  • Il joue le rôle d’interrupteur et permet donc d’ouvrir ou de fermer une ligne au sein de votre réseau électrique ;
  • Il sécurise votre installation car en cas de surcharge, de court-circuit ou de fuite, il “saute” et coupe le circuit défectueux.

Dans le langage courant, on dit que “les plombs ont sauté". On parle en fait du disjoncteur. Lorsqu’il détecte une anomalie, l’interrupteur va vers le haut en coupant ainsi l’alimentation électrique. Puisqu’il va vers le haut, on dit qu’il saute.

Il y a tout de même deux sortes de disjoncteurs à mentionner, leur rôle est fort différent. Voici les deux types de disjoncteur :

  • Le disjoncteur de branchement ;
  • Le disjoncteur divisionnaire.

Le disjoncteur de branchement est le disjoncteur principal de votre réseau électrique. Il est situé dans le tableau électrique et permet d’allumer et d’éteindre la totalité des lignes du lieu.

Le disjoncteur divisionnaire. Ce sont tous les autres disjoncteurs présents dans votre tableau électrique. Chacun représente en fait un circuit au sein du circuit général. Il permet de diviser les pièces entre elles ou certains appareils énergivores.

Ces petits boitiers sont indispensables dans un circuit électrique pour assurer son bon fonctionnement et sa sécurité.

Il existe plusieurs types de protection de disjoncteurs. On compte 4 catégories différentes :

  1. Le magnétique ;
  2. Le thermique ;
  3. Le magnéto-thermique ;
  4. L’électronique.
Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Faites-vous épauler gratuitement par l’un des conseillers en énergie de CallMePower !

Les types de protection des disjoncteurs

protection disjoncteur

Les disjoncteurs ne fonctionnent pas tous de la même manière, la technologie embarquée est différente et on compte 4 types de disjoncteurs distincts. Ils ont tous leurs particularités et leur utilisation précise.

Le disjoncteur magnétique

Le rôle du disjoncteur magnétique est de prévenir des courts-circuits. Ainsi, il détecte les variations de courant sur le circuit. Lorsqu’il détecte une hausse de la puissance, il coupe le courant immédiatement.

Le disjoncteur thermique

Le disjoncteur thermique agit différemment que le disjoncteur magnétique. Il repère les surcharges électriques sur la ligne. Dès qu’il mesure une surcharge, il coupe le circuit électrique.

Le disjoncteur magnétothermique

Le disjoncteur magnéto-thermique combine les deux types de détections cités ci-dessus, à savoir le magnétique et le thermique. Il est donc plus sûr puisqu’il joue deux rôles et prévient de deux types d’incidents.

Le disjoncteur électronique

C’est la version moderne des disjoncteurs. De la même manière que le compteur intelligent propose une version plus technologique pour les compteurs, c’est le même cas pour les disjoncteurs électroniques. Ils disposent de capteurs capables de détecter les surcharges et les variations de courant. Il est possible de paramétrer facilement la sensibilité et le délai de déclenchement du disjoncteur.

Aujourd’hui, la quasi totalité des disjoncteurs installés dans les habitations sont des disjoncteurs magnéto-thermiques qui sont souvent couplés à des interrupteurs différentiels.

Le principe de fonctionnement des disjoncteurs

compteur electrique

Comme nous l’avons vu précédemment, les disjoncteurs ont essentiellement un rôle de protection. Dans le monde de l’électricité, on différencie toujours deux grands types de protections :

  1. La protection des appareils électriques situés sur le circuit ;
  2. La protection des personnes physiques présentes dans le lieu.

Protection des appareils électriques

Les disjoncteurs dont nous parlons ici protègent les appareils. En effet, les disjoncteurs magnéto-thermique coupent l’électricité lorsqu’ils détectent une anomalie dans la puissance ou dans les variations de courant.

Ils stoppent alors l’alimentation électrique de la ligne et protègent les appareils qui y sont reliés en évitant une surcharge de l’appareil pouvant mener à son dysfonctionnement.

Les disjoncteurs ont donc tous une certaine puissance, appelée le calibre. Le calibre est donc la limite du disjoncteur à laquelle il se coupe. Il en existe plusieurs types dont certains sont plus utilisés que d’autres.

Le calibre du disjoncteur dépendra du circuit qu’il protège. Dans un circuit électrique domestique, les raccordements doivent être soigneusement étudiés et on ne peut pas faire ce qu’on veut. Chaque calibre peut couvrir certains appareils et doit être lié à des câbles d’un certain diamètre.

Comme nous le verrons plus bas, il y a certaines normes RGIE à respecter pour tous ces branchements. Par exemple, certains appareils énergivores doivent être isolés sur une ligne protégée par un disjoncteur, on appelle ça un circuit spécialisé.

En général, les disjoncteurs utilisés sur un réseau domestique vont de 2A jusqu’à 32A.

Retrouvez dans le tableau ci-dessous, les appareils que vous pouvez brancher sur quel type de disjoncteur :

Calibre du disjoncteur Section en mm² Type d’appareil sur le circuit
Disjoncteur 2A 1,5mm2
  • VMC ;
  • Sonnette ;
  • Gestionnaire d’énergie.
Disjoncteur 16A 1,5mm2
  • Eclairage ;
  • 8 prises de courant (16A) ;
  • Chauffages électriques (3500W max) ;
  • Chauffage au sol (1700W max).
Disjoncteur 20A 2,5mm2
  • 12 prises de courant (16A) ;
  • Recharge de véhicule électrique ;
  • Plaques de cuisson ;
  • Chauffe-eau (non instantané) ;
  • Chauffages électriques (4500W max) ;
  • 1 circuit spécialisé.
Disjoncteur 32A 6mm2
  • Chauffages électriques (7250W max) ;
  • Chauffage au sol (4200W max) ;
  • Plaque de cuisson ;
  • Cuisinière.
Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Faites-vous épauler gratuitement par l’un des conseillers en énergie de CallMePower !

Pour des besoins plus spécifiques tels que des planchers chauffants très énergivores ou des prises puissantes pour véhicules électriques, il est possible d’installer des disjoncteurs de 40 ou 50A.

Il est important de calculer la puissance des différents appareils qui seront mis sur une ligne pour s’assurer que ce soit cohérent.

Normalement, nos circuits électriques domestiques utilisent un courant monophasé. Il existe également du courant triphasé dont la puissance est supérieure. On aura alors un disjoncteur triphasé pour protéger le circuit en question.

Protection des personnes physiques

Les personnes physiques sont en danger s’il y a une perte électrique dans le circuit et qu’ils se font électrocuter au contact d’objets chargés. Les disjoncteurs ne sont pas conçus pour détecter des pertes de courant dans le circuit.

Pour pallier ce problème, il existe des interrupteurs différentiels dont le rôle est de stopper le circuit s’il détecte une perte de courant et ainsi protéger les occupants du lieu.

Le disjoncteur différentiel

Le disjoncteur différentiel est le disjoncteur de base qui combine protection des biens et protection des personnes physiques. Pour bien comprendre ce qu’est un disjoncteur différentiel, il faut d’abord savoir de quoi il s'agit réellement.

Souvent mal employé, le terme “disjoncteur différentiel” est un disjoncteur divisionnaire magnéto-thermique combiné à un interrupteur différentiel.

La combinaison des protections matérielles et humaines ainsi que la technologie de protection magnéto-thermique qui est la plus complète fait du disjoncteur différentiel, le disjoncteur le plus utilisé dans les habitations.

Disjoncteur différentiel fonctionnement

Le disjoncteur différentiel se compose d’un disjoncteur divisionnaire ainsi que d’un interrupteur différentiel.

L’interrupteur différentiel est placé en haut dans le tableau électrique. Il détecte les pertes d’électricité dans le circuit. Pour mesurer cette perte concrètement, le dispositif mesure le flux à l’entrée et à la sortie. S’il y a une différence significative (plus de 300 mA, l’interrupteur coupe le courant), le circuit saute. La mesure de cette différence se fait via un champ magnétique.

Le disjoncteur divisionnaire intervient ensuite pour les courts-circuits et les surcharges. Les plombs sautent quand une anomalie est détectée.

Les normes électriques RGIE en Belgique pour les disjoncteurs

normes electriques belgique rgie

En Belgique, le RGIE encadre les installations électriques par un règlement de sécurité établi. Lorsqu’une installation est mise en place, elle doit être contrôlée par un professionnel pour assurer que le circuit soit mis aux normes.

Certaines de ces règles concernent directement ou indirectement les disjoncteurs.

Voici quelques-unes des règles principales :

  • Disjoncteur obligatoire ;
  • Différents circuits ;
  • Prise de terre.

Disjoncteur obligatoire

Le disjoncteur est l’élément qui protège littéralement un circuit électrique et il est donc obligatoire d’en installer pour protéger l’installation des surcharges et des courts-circuits.

Différents circuits

Sur son circuit électrique, il faut différencier les circuits de prises et les circuits spécialisés.

Les circuits de prises classiques permettent de raccorder des pièces d’une habitation pour y brancher différents luminaires, chargeurs, etc.

Lorsqu’il s’agit du branchement d’un appareil tel que :

Il faut faire un circuit spécialisé sur lequel il n’y a qu’un élément.

Prise de terre

Il est essentiel que votre réseau soit lié à la terre. Comme vu plus haut, les interrupteurs différentiels ont pour rôle de détecter des pertes électriques. Normalement, celles-ci peuvent être bénignes si le circuit est raccordé à la terre car les pertes électriques seront emmenées vers la terre.

Dans le cas contraire, les pertes électriques seraient bien plus dangereuses !

Gaz et électricité
Gaz et électricité

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Faites-vous épauler gratuitement par l’un des conseillers en énergie de CallMePower !

Mis à jour le