Vous êtes ici

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz? Faites-vous épauler gratuitement par l’un de nos conseillers en énergie
☎ 0 71 96 37 91 Rappel gratuit

Notre call center est actuellement fermé
Laissez votre numéro pour un rappel

Détails sur la libéralisation du marché belge de l'énergie

L'ouverture à la concurrence des marchés de l'énergie en Europe a redistribué les cartes entre les différents acteurs belges de l'électricité et du gaz. Les fournisseurs commerciaux ont fait leur apparition, privant dans la plupart des cas les intercommunales de leur rôle de fournisseur. La production de l'électricité et du gaz a quant à elle été soumise aux règles de l'offre et de la demande.

Depuis quand la concurrence est-elle possible?

En Belgique, la libéralisation du marché de l'énergie s'est faite en deux temps. La Région flamande est la première à ouvrir son marché de l’énergie dès le 1er juillet 2003. Ensuite, le 1er janvier 2007, le marché de l'électricité et du gaz en Région wallonne et en Région bruxelloise a aussi été libéralisé. La libéralisation du marché de l'énergie consiste en l'ouverture à la libre concurrence de certaines partie du marché de l'énergie belge, dont celle organisée autour des fournisseurs de gaz et d'électricité, qui assure une relation privilégiée avec le consommateur final. Cela signifie que toute société titulaire d'une licence de fourniture peut désormais fournir du gaz et de l'électricité en Belgique.

Pourquoi libéraliser le marché de l'énergie en Belgique ?

La libéralisation offre l'avantage à chaque ménage ou entreprise de choisir le fournisseur qu'il souhaite

La libéralisation offre l'avantage à chaque ménage ou entreprise de choisir le fournisseur qu'il souhaite alors que ce n'était pas possible précédemment. L'ouverture du marché de l'électricité ou du gaz naturel à la concurrence doit inciter les producteurs et les fournisseurs (partie libéralisée du marché de l'énergie) à proposer des produits et des services de qualité à des prix compétitifs, afin de pouvoir développer et fidéliser leur clientèle. Cet environnement concurrentiel doit favoriser une harmonisation, voire une réduction des prix, et donc avoir un effet positif pour la facture du consommateur belge. De même, la gamme des services proposés par les fournisseurs doit garantir une meilleure prestation au client.

Comment s'organise le marché de l'énergie belge?

La libéralisation du marché de l'énergie en Belgique s'opère au gré de l'évolution de la législation européenne. Cependant toutes les composantes du secteur de l'énergie ne sont pas ouvertes à la concurrence. Il y a d'une part les activités commerciales (producteurs et fournisseurs), et d'autre part les activités toujours régulées (les gestionnaires des réseaux).

  • Ainsi les acteurs du marché remplissent différents rôles en fonction de leur position occupée.
  • Les producteurs d'électricité et les importateurs de gaz naturel se situent dans la partie libéralisée du marché de l'énergie. La gestion du réseau de transport sur lequel l'énergie produite est transportée est une activité régulée et non ouverte à la concurrence.
  • En Belgique, les gestionnaires du réseau de transport (GRT) sont Elia pour l'électricité et Fluxys pour le gaz naturel.
  • Les gestionnaires du réseau de distribution (GRD) sont connectés aux réseaux de transport avec leurs réseaux de distribution. Ils sont chargés de l'exploitation, l'entretien et développement de l'infrastructure qui apporte l'électricité et le gaz naturel aux ménages et sociétés. Les différents gestionnaires du réseau de distribution ont le monopole sur le territoire où ils opèrent (en savoir plus).
  • Les fournisseurs se situent à la fin de cette chaîne, facturant au client final la consommation d'électricité et de gaz.
 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus