Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

071 96 37 91 Rappel gratuit
comparer fournisseur

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Faites-vous épauler gratuitement par l’un de nos conseillers en énergie

comparer fournisseur

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Notre call center est actuellement fermé. Laissez votre numéro de téléphone pour vous faire rappeler par l'un de nos conseillers.

Citerne à mazout : enterrée ou aérienne, neutralisation et contrôle

Dans cet article, vous trouverez toutes les informations relatives à la citerne à mazout, qu’elle soit enterrée ou aérienne. Mais également, les différentes procédures de neutralisation et d’enlèvement. Enfin, vous connaîtrez toutes les procédures régionales mises en place pour le contrôle des citernes.


Citerne à mazout : enterrée ou aérienne ?

La citerne à mazout, autrement appelée “cuve à mazout”, est le réservoir permettant d’alimenter la chaudière à mazout.
Il en existe deux types, à savoir la citerne à mazout enterrée et aérienne.

La citerne à mazout enterrée

citerne enterree callmepower

La citerne à mazout enterrée s’installe à l’extérieur de votre habitation, sous la terre. Ce type de cuve est obligatoirement à faire installer par des professionnels.

Bien que son installation soit discrète et pratique, elle a tout de même quelques inconvénients

  • Elle doit être contrôlée souvent
  • Elle est difficile à remplacer
  • Elle ne peut pas être installée n’importe où sur un terrain, surtout si vous vivez dans une zone où l’eau souterraine est conséquente.
  • Si elle est en plastique, il faut faire attention aux risques de corrosion.

Le prix d’une citerne à mazout enterrée est difficile à estimer car il dépend de plusieurs critères :

  1. Son fabricant (Viessmann, Vaillant,...)
  2. Le matériau de construction (plastique, acier)
  3. La capacité de la cuve, exprimée en litres

La citerne à mazout aérienne

Comme son nom l’indique, ce type de cuve est installé en surface visible. Elle peut être mise en extérieur, dans une cave ou un garage.

Pour l’installation d’une citerne aérienne dans le jardin, vous aurez peut-être besoin d’un permis de construire. Il faut également penser à protéger le mazout des conditions climatiques changeantes.

La citerne à mazout aérienne est facile d’installation et se contrôle rapidement grâce à son accessibilité.

Vous devez cependant réfléchir au type de paroi que vous souhaitez installer :

  1. Citerne à double paroi
  2. Citerne à simple paroi : en Région Wallonne, elles doivent obligatoirement être placées dans un encuvement, c’est-à-dire une paroi étanche placée autour de la citerne afin d’éviter tout risque de fuite.

Ce type de cuve à mazout est facile d’installation et ne nécessite qu’un contrôle, effectué lors de sa mise en place.

Le prix de ce type de citerne est, une fois encore, difficile à établir puisqu’il varie selon ses différents modèles.

Qu’est-ce que la neutralisation d’une citerne à mazout ?

Lorsque vous souhaitez vous débarrasser de votre citerne à mazout, il n’est parfois pas possible de la désinstaller. Il faut alors la mettre hors service. C’est ce qu’on appelle la neutralisation. Ce procédé concerne généralement les citernes enterrées et doit toujours être fait par un professionnel.

Deux étapes préliminaires sont nécessaires avant de neutraliser une citerne à mazout :

  1. La vidange qui consiste simplement à vider la citerne de son contenant.
  2. Le nettoyage de la citerne à mazout : cette étape s’appelle aussi le "dégazage”. Bien qu’elle soit vide, la citerne peut encore contenir des émissions gazeuses nocives voire inflammables. Il est donc primordial d’y enlever toutes traces toxiques.

Une fois ces deux étapes accomplies, la neutralisation peut commencer. Pour se faire, vous pouvez choisir de bétonner la surface de votre citerne ou de la remplir avec des matières telles que du sable, du gravier ou encore, de la mousse polyuréthane (PU). Après quoi, vous recevrez une attestation officielle.

Le prix de neutralisation d’une citerne à mazout est varié d’une société à l’autre mais commence généralement à partir de 550 euros et peut s’élever à plus de 1000 euros HTVA. La plupart des entreprises fonctionnent avec un système de devis, généralement gratuit, à faire directement via leur site internet.

L’enlèvement d’une citerne à mazout

Contrairement à la neutralisation, l’enlèvement d’une citerne à mazout s’effectue pour les cuves accessibles, telles que les citernes aériennes.

La vidange et le dégazage sont également des étapes antérieures essentielles.

Si vous procédez à l’enlèvement de votre citerne pour en installer une nouvelle, votre mazout sera normalement transféré d’une cuve à l’autre mais il peut également être mis dans une "cuve d'attente", le temps que vous receviez votre nouveau matériel.

Si votre citerne à mazout est difficile d’accès, elle sera d’abord découpée de manière sécurisée avant d’être évacuée. Dans le cas où la cuve est accessible à tous, elle sera simplement retirée à l’aide d’un camion et/ou d’une grue.

Concernant le prix de cette intervention, les démarches sont similaires à celles de la neutralisation.

Une prime pour l’enlèvement d’une citerne à mazout ? Malheureusement, les autorités fédérales et régionales n’ont jamais évoqué un système de prime dans le cadre d’un enlèvement de citerne. Cependant, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre administration communale afin de savoir si une prime communale existe.

Le contrôle des citernes à mazout

Avoir une cuve à mazout dans son habitation implique automatiquement des contrôles. En Belgique, ce sont les Régions qui définissent les réglementations.
Les lois sont différentes mais les entretiens aussi, en fonction du type de cuve, de sa capacité et de son âge.

Contrôle de citerne à mazout en Wallonie

En Wallonie, le portail de l’environnement a mis en place plusieurs règles de sécurité et de protection de la nature.

Citerne de moins de 3000 L Citerne de 3000 L à 25.000 L Citerne de plus de 25.000 L
Pas de législation officielle ni de contrôle obligatoire mais quelques conseils à appliquer :
  • Système anti-débordement conseillé
  • Pas de jauge extérieure
  • Système anti-débordement
  • Installation hors des zones humides
  • Protection contre les chocs et la corrosion
  • Encuvement et double paroi obligatoires
  • Inspection exigée par un technicien agréé par la région Wallonne après installation
  • Un dépôt de mazout supérieur à 3000 L doit faire l’objet d’une déclaration environnementale à la commune
  • Contrôle tous les 10 ans
  • Contrôle de citerne aérienne : tous les 10 ans avec encuvement et tous les 3 ans sans
  • Pour les citernes enterrées : Tous les 10 ans pour les réservoirs ayant entre 10 et 20 ans
    Tous les 5 ans  pour les réservoirs ayant entre 20 et 30 ans
    Tous les 3 ans pour les réservoirs ayant plus de 30 ans
  • Permis d’environnement obligatoire

Après le contrôle, vous recevrez une attestation de conformité sous forme de plaquette verte.

Si votre citerne à mazout n’est pas conforme à la loi, vous recevrez une plaquette :

  • Orange si elle n’est pas aux normes mais qu’elle ne présente aucun risque de pollution du sol. Vous avez alors 6 mois pour rétablir votre installation.
  • Rouge si elle n’est pas conforme et qu’elle présente un haut risque de pollution. Il vous est dès lors interdit d’utiliser votre citerne et devez la faire réparer.

En Wallonie, toutes les cuves, peu importe leur capacité, doivent passer un test d’étanchéité après leur installation et avant leur première utilisation.

Contrôle de citerne à mazout à Bruxelles

À Bruxelles, certaines réglementations ont également été mises en place en fonction du type et de la capacité de la cuve à mazout :

Citerne de moins de 3000 L Citerne de 3000 L à 10.000 L Citerne de plus de 10.000 L
Pas de déclaration ou de permis nécessaires mais quelques précautions à prendre :
  • Réservoir accessible
  • Test d’étanchéité régulier pour les citernes enterrées
  • Système anti-débordement
  • Vérification régulière du niveau du réservoir
  • Pour les citernes enterrées ou aériennes, une déclaration auprès de la commune est obligatoire
  • Pour les citernes enterrées ou aériennes,un permis d’environnement auprès de la commune est obligatoire

Contrôle de citerne à mazout en Flandre

La région flamande a mis en place des réglementations pour les cuves d’une capacité de minimum 6000 litres :

Citerne de maximum 6000 L Citerne de minimum 6000 L
  • Contrôle obligatoire tous les 5 ans pour les citernes enterrées
  • Citerne aérienne : contrôle obligatoire à l’installation mais pas de contrôle périodique imposé
  • Test d’étanchéité à faire pour celles non équipées d’un détecteur de fuite
  • Pas de déclaration auprès d’une autorité nécessaire
  • Citernes aériennes et enterrées à simple paroi : contrôle tous les 3 ans
  • Tous les 10 ans pour les doubles parois
  • Détecteur de fuite à installer pour les citernes enterrées

Toutes les cuves à mazout doivent être équipées d’un système anti-débordement et avoir une plaquette de conformité après installation. Le système de plaquette est le même qu’en Wallonie.
Exceptées les citernes à double paroi, toutes doivent être pourvues d’un encuvement.
Les cuves d’une capacité de plus de 24.000 litres doivent avoir un permis d’environnement.