consommation de gaz

Besoin d'aide pour estimer votre consommation de gaz ? 
Contactez-nous dès maintenant pour obtenir une estimation personnalisée et des conseils adaptés à vos besoins ! (Service gratuit CallMePower)

071 96 37 91 OU Rappelez-moi

consommation electricite

Besoin d'aide pour estimer votre consommation de gaz ? 
Faites-vous rappeler pour obtenir une estimation personnalisée et des conseils adaptés à vos besoins ou utilisez notre comparateur en ligne pour estimer votre consommation ! (Service gratuit CallMePower)

Rappel gratuit OU Comparateur

Conversion de m3 de gaz en kWh - Convertisseur gratuit

Mis à jour le
minutes de lecture
conversion m3 gaz en kwh
Un conseiller en énergie CallMePower vous aide à estimer votre consommation de gaz gratuitement par téléphone au 071 96 37 91

Pour convertir votre consommation de gaz de m3 en kWh, il vous suffit de multiplier le nombre de mètres cubes par le coefficient de conversion fourni par votre gestionnaire de réseau de distribution (GRD). Ce coefficient peut varier en fonction des régions. Effectuez cette conversion facilement grâce à notre convertisseur !

Conversion gaz m3 en kWh en Belgique

En Belgique, la manière de lire sa consommation de gaz est différente que pour sa consommation d’électricité. En effet, pour connaître votre consommation de gaz, d’électricité ou même d’eau, vous devez vous référer à votre compteur.

Qu’il soit simple, bihoraire, intelligent ou exclusif nuit, celui-ci affiche votre consommation actuelle d’énergie. Seulement, votre compteur d’électricité affiche directement la quantité de kWh consommés tandis que votre compteur de gaz affiche une consommation en m3.

La consommation d’eau est également mesurée en mètres cubes sur votre compteur.

Lorsque vous regardez votre facture de gaz, vous voyez que vous payez pour une quantité de kWh consommés et non de mètres cubes. Il peut donc être pratique de savoir comment faire la conversion de m3 de gaz en kWh.

Pour effectuer ce calcul de conversion, il faut avoir plusieurs éléments :

  • Votre consommation en m3 ;
  • Le coefficient de conversion du gaz auquel vous êtes raccordés.

Lorsque vous disposez de ces éléments, il suffit de multiplier le nombre de mètres cubes (m3) par le coefficient de conversion pour obtenir votre consommation de gaz en kWh.

Nous avons développé un outil de conversion de m3 de gaz en kWh selon la moyenne nationale du taux de conversion. N'hésitez pas à l'utiliser pour convertir votre gaz en m3 en kWh !

Comment calculer m3 :

{"m3":11.6,"kWh":1}

De

Vers

Service gratuit CallMePower

Service gratuit CallMePower

Comparateur de gaz

Une fois que vous connaissez votre consommation de gaz en kWh, vous pouvez vous en servir afin de comparer les différents contrats de gaz existants sur le marché belge. Pour ce faire, nous vous conseillons d'utiliser le comparateur de gaz CallMePower.

Quel est mon coefficient de conversion ?

Il faut savoir que si le gaz est mesuré en m3 et facturé en kWh, c’est parce qu’il y a une raison précise. Le gaz naturel n’est pas un élément exact qui fournit toujours la même quantité d’énergie.

C’est-à-dire que selon le type de gaz que vous avez, celui-ci peut fournir une quantité différente d’énergie lorsqu’il est brûlé.

Une mesure en kWh et non en m3 permet ainsi de connaître l'énergie que vous avez réellement consommé.

En Belgique, le pouvoir calorifique du gaz dépend notamment de la région dans laquelle vous habitez. Vous pouvez retrouver ci-dessous les moyennes de coefficient de conversion selon les régions.

Ces chiffres sont communiqués par la CREG, régulateur fédéral du marché de l’énergie en Belgique. Voici les chiffres de conversion de m3 de gaz en kWh en Belgique en 2024 :

  • Wallonie : entre 10,3709 et 12,7931 (chiffres de ORES et Resa) ;
  • Flandre : entre 9,5278 et 12,7931 (chiffres de Fluvius) ;
  • Bruxelles : 10,4454 (chiffres de Sibelga).

Selon la CREG, le coefficient de conversion national varie entre 11,6 pour le gaz riche et 10,3 pour le gaz pauvre.

En plus de la composition du gaz et le type de gaz dont il s’agit, le pouvoir calorifique varie selon 2 critères majeurs :

  1. La température : plus il fait chaud, plus le gaz prend de la place ;
  2. La pression atmosphérique : plus la pression est basse, plus le gaz est dense.

Ce sont les raisons pour lesquelles il y a une différence de coefficient de conversion au sein de la Belgique.

calcul consommation
calcul consommation

Besoin d'aide pour calculer votre consommation d'énergie ?

Faites vous conseiller gratuitement par téléphone par les experts en énergie de CallMePower, ou calculez votre consommation en ligne en 2 minutes seulement !

calcul consommation
calcul consommation

Besoin d'aide pour calculer votre consommation d'énergie ?

Faites-vous rappeler par un expert ou utilisez notre comparateur et obtenez votre estimation en 2 minutes seulement !

Quel est le calcul de conversion du m3 de gaz en kWh ?

Vous connaissez maintenant les différents éléments qui peuvent avoir un impact sur la conversion du gaz que vous consommez. Sur votre facture de gaz, votre fournisseur d’énergie partage toujours le coefficient de conversion du gaz que vous consommez.

Cependant, vous pouvez avoir envie de calculer vous-même les kWh que vous consommez pour savoir si la facture d’acompte que vous payez est proche de la réalité.

Qu'est-ce que la facture d'acompte ?

La facture d’acompte mensuelle est une prévision de votre consommation calculée sur vos anciennes consommations ou sur votre profil de consommateur. À la fin de l’année, votre GRD relève votre compteur et transmet les relevés à votre fournisseur qui vous envoie alors votre facture de régularisation. Vous payez ou êtes remboursé de la différence entre les prévisions et la réalité.

Vous pouvez effectuer le calcul de conversion par vous-même en vous référant à votre coefficient de conversion ou à celui communiqué par votre gestionnaire de réseau de distribution.

Pour calculer la quantité de kWh en fonction du nombre de m3, il faut multiplier les m3 par le coefficient de conversion.

En Wallonie, la moyenne est de 11,582 kWh/m3. Imaginons que vous ayez consommé 2500 m3 de gaz sur l’année, le calcul sera :

  • 2500 x 11,582 = 28 955 kWh

À l’inverse, si vous connaissez votre consommation annuelle en kWh et que vous souhaitez savoir à combien de mètres cubes de gaz cela correspond, il vous suffit de faire le calcul inverse :

  • 28 955 / 11,582 = 2500 m3

Pourquoi le gaz est-il facturé en kWh et mesuré en m3 ?

Si le gaz que vous payez sur votre facture est en kWh, c’est parce que l’énergie que le gaz délivre n’est pas stable. En réalité, c’est avantageux pour le consommateur de payer par kWh et non pas par m3. Sinon, cela voudrait dire qu’un habitant en Flandre payerait plus cher pour se chauffer au gaz qu’un habitant de la Wallonie en raison des différences d'altitude, de pression, etc.

Les fournisseurs et les distributeurs doivent donc constamment calculer les coefficients pour que les prix soient les plus proches de la réalité de chacun.

A contrario, le gaz en citerne est facturé par litres. Si c’est le cas, c’est parce que le gaz propane et butane, qui est fourni pour ce genre d’utilisation, a un coefficient de conversion stable.

Le gaz de ville auquel sont raccordés certains logements en Belgique sont approvisionnés en gaz naturel. Ce gaz, puisé dans des réserves naturelles et qui est le résultat de millions d’années de fermentation, dispose d’une composition variable.

Selon le lieu d’extraction, le gaz naturel peut être composé de pourcentages différents d’azote, de dioxyde de carbone, de méthane, etc. La composition du gaz est un facteur qui influence sa combustion et le pouvoir calorifique dont il dispose.

En Belgique, nous faisons la distinction entre deux grandes “familles” de gaz : le gaz riche et le gaz pauvre.

Quelles différences entre le gaz riche et le gaz pauvre dans la conversion du gaz ?

En Belgique, nous avons la particularité de disposer de 2 réseaux gaziers différents. En effet, depuis de nombreuses années, nous sommes majoritairement fournis en gaz par les Pays-Bas qui disposent d’un important gisement de gaz naturel à Slochteren, au nord du pays.

Le gaz naturel extrait de ce gisement est un gaz pauvre. Nous avons donc un réseau de gaz pauvre (aussi appelé gaz “L” pour “low”, qui signifie “bas” en anglais) qui, à l’heure actuelle, dessert une petite partie du pays dont les deux grandes villes que sont Anvers et Bruxelles.

Le reste du pays est traversé par le réseau de gaz riche (aussi appelé gaz “H” pour “high” qui signifie “haut” en anglais) qui nous est fourni par des pays tels que la Norvège, le Qatar et le Royaume-Uni.

Seulement, depuis quelques années, le gouvernement néerlandais a annoncé qu’ils souhaitaient arrêter l’exploitation de ce gisement. La Belgique a donc commencé un travail de conversion du réseau de gaz pauvre en 2018 et dont la date de fin prévue est en 2024.

Outre l'origine géographique, une différence fondamentale réside dans leur composition et leur pouvoir calorifique. Le gaz riche possède un haut pouvoir calorifique, ce qui signifie qu'il équivaut à plus de kWh d'énergie par unité de volume, tandis que le gaz pauvre a un pouvoir calorifique moins élevé. Cette caractéristique influence directement leur utilisation et leurs applications industrielles et domestiques.

Quelle est la différence pour le consommateur ?

Avec le gaz riche, vous pouvez vous attendre à une efficacité énergétique accrue, ce qui peut se traduire par des factures de chauffage moins élevées, surtout dans les périodes où le chauffage est plus sollicité. En revanche, le gaz pauvre pourrait nécessiter une consommation plus importante pour atteindre les mêmes niveaux de confort thermique, ce qui pourrait se refléter dans des factures plus élevés.

Quel est le fournisseur d'énergie le moins cher ?

Obtenez gratuitement votre comparatif personnalisé en quelques minutes avec un expert de CallMePower !

Quel est le fournisseur d'énergie le moins cher ?

Faites-vous rappeler et obtenez votre comparatif avec CallMePower ou comparez les fournisseurs en ligne !

Questions fréquemment posées

Qu'est-ce qu'1m3 de gaz en kwh ?

Pour calculer la quantité d'énergie en kWh correspondant à 1 m3 de gaz, vous devez multiplier 1 par le coefficient de conversion approprié :

  • Pour le gaz riche (11,6 kWh/m³) : 1m3 = 1 * 11,6 kWh = 11,6 kWh
  • Pour le gaz pauvre (10,3 kWh/m³) : 1m3 = 1 * 10,3 kWh = 10,3 kWh

Quelle est la différence entre gaz riche et gaz pauvre ?

Le gaz riche possède un pouvoir calorifique plus élevé par unité de volume par rapport au gaz pauvre. Cela signifie qu'il produit plus d'énergie lorsqu'il est brûlé, ce qui peut conduire à une meilleure efficacité énergétique et des coûts de chauffage potentiellement moins élevés. En revanche, le gaz pauvre a un pouvoir calorifique moins élevé, nécessitant souvent une consommation plus importante pour atteindre les mêmes niveaux de confort thermique, ce qui peut se traduire par des factures de gaz plus élevées.

Quel est le coefficient de conversion m3 en kWh en Belgique ?

En Belgique, le coefficient de conversion moyen se situe autour de 11,6 kWh/m3 pour le gaz riche et peut aller jusqu'à 10,3 kWh/m3 pour le gaz pauvre, selon les données de la CREG.

Existe-t-il un convertisseur en ligne de m3 de gaz en kWh ?

Oui, vous pouvez utiliser le convertisseur en ligne de CallMePower pour effectuer cette conversion facilement selon le coefficient de conversion de votre région.

{"m3":11.6,"kWh":1}

De

Vers

Pourquoi le gaz est-il facturé en kWh et mesuré en m3 ?

Le gaz naturel n'offre pas une quantité d'énergie stable lorsqu'il est brûlé en raison de variations telles que la composition du gaz, la température et la pression atmosphérique. La facturation en kWh permet de standardiser les coûts malgré ces variations.

Avez-vous trouvé cette information utile ? 100% des 65 votes ont trouvé l'information utile.