Vous êtes ici

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz? Faites-vous épauler gratuitement par l’un de nos conseillers en énergie
☎ 0 71 96 37 91 Rappel gratuit

Notre call center est actuellement fermé
Laissez votre numéro pour un rappel

Prix fixes ou variables : quels tarifs choisir pour le gaz et/ou l’électricité?

En Belgique, on distingue principalement deux options tarifaires pour les offres d’énergie : les offres à prix fixes d’une part et les offres à tarifs variables d’autre part. Vous n’avez jamais réellement cerné les avantages et les inconvénients de chacune d’entre elles? Cet article vous en propose une comparaison pour vous aider à faire le choix qui convient le plus à vos habitudes de consommation.

Summary:

  1. Une formule à prix fixe, c'est quoi ?
  2. Une offre à prix variable, comment ça marche?
  3. Choisir un prix fixe ou variable ?
  4. Choisir en fonction du profil du consommateur


Les offres à prix fixes : la garantie d’une facture stable

Les offres à prix fixes permettent de protéger le consommateur des hausses des prix. Lorsqu’un consommateur opte pour une offre d'énergie à prix fixes, le fournisseur s’engage à bloquer le prix du kWh ainsi que le prix de l’abonnement - aussi appelé redevance - durant toute la durée du contrat (de 1 à 4 ans en général).

La durée du contrat engage uniquement le fournisseur ! Le consommateur qui souscrit à un contrat à prix fixe sur un, deux, trois ou quatre ans ne s’engage pas à conserver cette offre pendant toute la durée du contrat. En effet, il peut à tout moment - sous un préavis d’un mois -  résilier son contrat et /ou changer de fournisseur gratuitement.

Vous l’aurez compris, sous une offre à prix fixe, les prix au kWh n’évolueront pas et ce, même si les prix du marché augmentent. Toutefois, cela ne veut pas pour autant dire que les tarifs des autres composantes de votre facture sont gelés. En effet, si les taxes sur l’énergie ou les coûts de transport et de distribution fluctuent, ils sont répercutés sur la facture du consommateur.

Attention, c’est le prix de l’énergie - exprimé en kWh - qui est fixe, pas le montant final de la facture d'énergie. Si votre quantité d’énergie consommée afflue, votre facture augmentera !

Enfin, ne confondez pas prix fixe avec acompte fixe ! Quelque soit la formule choisie, l'acompte est toujours fixe. L'acompte permet de répartir le montant estimé de votre consommation annuelle sur l'année. La facture annuelle, quant à elle, rétablit votre consommation réelle via le relevé d’index de vos compteurs effectué par votre GRD.

L’estimation de l’acompte est calculée sur la base des consommations des années précédentes et de l'évolution des coûts de l'énergie, du transport et de la distribution.

Les offres à prix variables

Les formules à prix variables - ou indexées - suivent l’évolution des prix du marché belge de l’énergie. Sous cette option tarifaire, toutes les composantes de votre facture - le prix énergie, les tarifs de réseau et les taxes/surcharges - sont indexées. Les coûts de l’énergie - exprimés en kWh - sont actualisés chaque trimestre en fonction de la moyenne des prix du marché belge. Si les tarifs de ce dernier augmentent/diminuent, le prix de l'offre proposée par votre fournisseur subira une hausse/baisse dans les mêmes proportions.

Quelle est la formule tarifaire la plus attractive ?

De manière générale, les offres à prix fixe proposent une redevance et/ou un prix du kWh plus élevés. À court terme, les offres à prix variable semblent plus économiques. En revanche, sur du long terme, privilégiez les offres fixes pour vous protéger de l’évolution des prix de l’énergie actuellement à la hausse.

Selon la CREG, entre le 1er semestre 2018 et le 2e semestre 2018, le coût de l’électricité en Belgique a augmenté de 24 % pour les clients résidentiels et professionnels, l'augmentation étant la plus forte en Région bruxelloise. En ce qui concerne la facture totale, la Belgique est toujours le deuxième pays le plus cher en électricité aussi bien pour les clients résidentiels que pour les professionnels.

Quant au coût du gaz naturel en Belgique, la hausse est moins importante bien que notable: + 17 % pour les clients résidentiels et professionnels ! Pour ce qui est de la facture totale de gaz naturel pour les particuliers, la Belgique a évolué au cours des trois trimestres: La Belgique est passée de deuxième pays le moins cher au troisième pays le moins cher après l'Allemagne et le Royaume-Uni.

 

Les prix indiqués ne sont pas représentatifs, et correspondent au coût de l'énergie

Le graphique ci-dessus met en exergue les prix moyens de l'énergie (c€/kWh) en fonction de l’option tarifaire choisie. De 2012 à 2014, les prix variables étaient plus avantageux que les tarifs fixes. À partir de 2016, la tendance s’inverse; pas étonnant étant donné l'évolution à la hausse des prix de l’énergie en Belgique.

Choisir son option tarifaire en fonction de son profil consommateur

Un consommateur souhaitant réaliser des économies dès la souscription de son contrat optera pour des offres à prix variables, généralement plus attractives que les celles à prix fixes. Les offres à prix variables/indexés sont donc adaptées aux petits consommateurs attentifs aux prix et qui peuvent régulièrement comparer les tarifs des divers fournisseurs. L'avantage de cette formule est que vous pouvez éventuellement profiter de la diminution des prix du marché. Dans le cas contraire, vous pouvez toujours résilier votre abonnement quand vous le souhaitez.

En revanche, les formules à prix fixes correspondent aux gros consommateurs souhaitant une stabilité des prix. Ce type d’offre est souvent moins intéressant qu’une offre à prix variables au moment de la souscription. Toutefois, une offre à prix fixe peut se révéler beaucoup plus intéressante sur le long terme si les tarifs de l’énergie évoluent à la hausse - comme c'est le cas actuellement.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus