Vous êtes ici

Souscrire à un contrat d'électricité / gaz avec CallMePower

071 96 37 91

Lundi au vendredi de 8h à 19h & Samedi de 8h30 à 12h30

Compteur simple ou compteur bihoraire ? Avec ou sans un compteur exclusif nuit ?

Le choix du type de compteur est crucial, car il détermine le prix du kWh qui vous sera appliqué. L'application du tarif simple ne fait pas de différence entre les heures de journée et les heures de nuit. Vous payez donc le même prix pour votre consommation de jour comme pour celle de nuit. Le simple tarif est également appelé "tarif normal".

Le compteur simple, pour une consommation simple.

Le prix par kWh pour le tarif normal est en général plus bas que le tarif de jour du tarif bi-horaire mais plus élevé que le tarif de nuit. Ce type de compteur dispose d'un seul cadran.

Le compteur simple s'avère particulièrement adapté aux petits consommateurs disposant :

  • d'une surface habitable restreinte
  • ou d'un compteur gaz, alimentant le chauffage et le chauffe-eau
  • ou d'une citerne à gaz propane ou d'une citerne au mazout

Faut-il changer le compteur simple par un compteur bi-horaire?

Le compteur d'électricité appartenant au gestionnaire de réseau, le remplacement d'un compteur simple, ne disposant que d'un seul cadran, par un compteur bi-horaire à 2 cadrans, représente environ 400 euros.

En Belgique, par exemple, pour une consommation de 3500 kWh en tarif normal et 3500 kWh en bi-horaire (dont 1600 kWh en heures pleines et 1900 kWh en heures creuses), la différence sera d'une cinquantaine d'euros par an (étude Brugel). Si le remplacement du compteur coûte 400€, 8 ans seront nécessaires pour le rentabiliser.

En Belgique, les plages d'heures creuses correspondent aux heures de la nuit et à celles du weekend. Les horaires nocturnes des heures creuses sont fixés par le gestionnaire de réseau de distribution et correspondent en moyenne aux horaires compris entre 22h et 7h. La plage d'heures creuses s'étend sur 9 heures. La rentabilité de ce changement de compteur dépendra du transvasement d'une bonne partie de votre consommation de jour, en heures creuses, plus précisément en utilisant le chauffage et le chauffe-eau durant ces horaires de nuit.

Un compteur exclusif nuit en complément du compteur simple?

Contrairement au compteur bi-horaire, ce compteur fonctionne exclusivement la nuit et non en alternance avec un compteur jour. Il sert à mesurer la consommation des appareils électriques qui fonctionnent uniquement la nuit. Un chauffage à accumulation, par exemple. Pour davantage d'informations, vous pouvez vous reporter à notre article sur le compteur exclusif nuit.

Quand passer au tarif bi-horaire?

Pour savoir si vous devez passer ou rester au tarif bi-horaire, une règle simple : notez les index de votre compteur d'électricité tous les jours à 7h et 22h (ou 8h et 23h selon les communes) pendant quinze jours. Comptabilisez alors la quantité d'énergie consommée le jour, et la quantité d'énergie consommée la nuit et le week-end.

A partir de ces relevés, vous pourrez en conclure que :

  1. si votre consommation de nuit et de week-end est supérieure à 50 % du total, il est intéressant de passer au tarif bi-horaire
  2. si votre consommation de nuit et de week-end est supérieure à 30 % du total mais que le compteur bi-horaire est déjà en place, il est préférable de conserver le tarif bi-horaire
  3. dans les autres cas, mieux vaut rester ou revenir au simple tarif.

Un raccordement à un compteur simple convient à quiconque consomme peu d'électricité , ou en consomme principalement la journée. Indépendamment de ce que vous consommez, il peut être intéressant d'opter pour le tarif bi-horaire.

 
Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus