La biomasse : La transformation de la matière organique en énergie

gaz et electricite

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Notre call center est actuellement fermé. Laissez votre numéro de téléphone pour vous faire rappeler par l'un de nos conseillers.

Biomasse : de l'organique à l'énergie

La biomasse rassemble les matières organiques, végétale ou animale pouvant se transformer en énergie, particulièrement en électricité. Considéré comme une énergie renouvelable, la biomasse peut être un moyen pour réduire l’utilisation du gaz, du charbon et du pétrole. Dans cet article, vous trouverez tout ce qu’il y a à savoir sur cette énergie : son origine, sa production, la chaudière, l’entretien chaudière, les avantages et les inconvénients.


Qu’est-ce que la biomasse ?

biomasse

La biomasse est une énergie faite à partir de matières organiques. Celles-ci peuvent tout autant être de matière végétale ou d’origine animale. La biomasse est considérée aujourd’hui comme une énergie renouvelable, tout comme l’énergie éolienne ou solaire.

Cela signifie qu’elle est en principe inépuisable. Issue d’une agriculture éco-responsable, sa consommation ne doit pas en principe dépasser sa production. La biomasse peut permettre de favoriser les énergies renouvelables ce qui peut permettre la réduction de la dépendance au pétrole et au gaz.

Cependant, en vue du réchauffement climatique et la crise environnementale, la biomasse pourrait ne plus être considérée comme une énergie renouvelable. En effet, une énergie renouvelable l’est uniquement si elle peut être renouvelée.

La biomasse est davantage développée en région wallonne avec la technique de combustion. En effet, le bois est beaucoup utilisé pour chauffer les habitations. Il existe actuellement deux centrales qui produisent de l’électricité verte à partir de la biomasse.

Comment produit-on de la biomasse ?

En général, la biomasse est utilisée pour le chauffage ou pour l’électricité. Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour la biomasse : la combustion, la gazéification et la biométhanisation.

La technique de la combustion

La technique de la combustion nécessite du bois, ou de déchets végétaux agricoles comme la paille, noix de coco ou encore arachide. Pour que la biomasse soit considérée comme renouvelable, il faut que le bois coupé pour la combustion soit replantée en quantité égale pour permettre à la planète de conserver la même quantité de ressources.

La combustion de biomasse est considérée aujourd’hui comme neutre en émission de gaz à effet de serre, donc pas de pollution. La biomasse produit ainsi de la chaleur par l’oxydation du combustible. Cela pourra être utilisée pour le chauffage si on utilise la biomasse pour l’eau chaude ou pour un moteur à vapeur si la biomasse est utilisée en vapeur.

Enfin, cette technique permet d’utiliser la biomasse pour produire de l’électricité, ce qu’on appelle la cogénération avec la combination de la chaleur et de l’électricité.

La technique de la gazéification

La gazéification est un procédé qui a pour principe de décomposer par la chaleur un solide carboné en présence d’un réactif gazeux pour obtenir un mélange gazeux combustible. Réalisée à forte température, on obtient du syngas, du gaz de synthèse.

Ce dernier est utilisé pour la production de chaleur, pour la production d’électricité ou encore de carburant.

La technique de la biométhanisation

Le principe de cette technique repose sur la transformation des déchets en biogaz avec des micro-organismes. Ce dernier, presque similaire au gaz naturel, est composé de méthane. Ainsi, la biomasse peut être “méthanisé” à partir de :

  1. Déchets d’origine industrielle ;
  2. Déchets solides agricole ;
  3. Bois, sciure de bois ;
  4. Journaux ;
  5. Textiles.

Cette technique met en avant l’utilisation des déchets, ce qui n’est pas négligeable pour l’environnement. De plus, le tri des biodéchets est un levier majeur pour cette technique.

La chaudière à biomasse, un bon investissement ?

chaudiere biomasse

Une chaudière à biomasse a un système de chauffage qui utilisera les matières organiques combustibles, comme le bois par exemple. Elle utilisera donc la technique à combustion, de la même manière que la chaudière au gaz ou au mazout.

Elle vous permettra de vous fournir en eau chaude et en chauffage le cas échéant. L’alimentation de la chaudière peut se faire manuellement ou automatiquement avec un silo de stockage.

Une chaudière à biomasse demande beaucoup d’investissement. En moyenne, une chaudière à biomasse coûte entre 5000 et 20 000 euros. De plus, l’installation de celle-ci vous coûtera entre 500 et 1500 euros pour un modèle manuel. Pour un modèle automatique, vous devrez compter entre 2500 et 3500 euros.

Cependant, l’investissement dans une chaudière à biomasse peut être rentable sur le long terme car les combustibles sont bons marchés (bûches, pellets et plaquettes).

L’entretien chaudière à biomasse

Si vous possédez une chaudière à biomasse, son entretien est obligatoire dans notre pays, pour une capacité supérieure à 20 kW. Cet entretien permettra d’optimiser les performances de votre chaudière.

Il vous faudra vérifier entre autres :

  1. Vérification du bon fonctionnement de la chaudière ;
  2. Nettoyage de la chaudière ;
  3. Contrôle de la régulation pour une chaudière manuelle ;
  4. Vérification des organes de sécurité ;
  5. Vérification de l’état des joints ;
  6. Nettoyage du ventilateur ;

Le professionnel qui se charge de l’entretien de votre chaudière vous aurez une attestation d’entretien que vous devrez conserver pendant deux ans.

Dans votre attestation, vous aurez :

  1. Compte rendu des opérations et des mesures effectuées ;
  2. Évaluation du rendement ;
  3. Partie d’information sur les émissions de polluants.

Vous souhaitez souscrire un contrat d’énergie avec l’entretien de votre chaudière inclus ? Appelez CallMePower au ☎ 071 96 37 91 pour un comparatif gratuit !

Pour plus d’informations sur les entretiens chaudières, nous vous invitons à lire notre article sur “l’entretien d’une chaudière à Bruxelles ou en Wallonie”.

Avantages et inconvénients de la biomasse

avantages et inconvenients

Vous l’aurez compris, la biomasse est une énergie qui nécessite de la matière organique ou végétale combustible. Cependant, même si de prime abord la biomasse présente de nombreux avantages, elle présente également des inconvénients à prendre en considération.

Les avantages de la biomasse

L’un des principaux avantages de la biomasse est qu’elle provient directement de la nature. Même si la combustion de la biomasse libère du CO2, la particularité est que le combustible extrait le CO2 de la nature.

En d’autres termes, vous n'ajoutez pas de nouveau CO2 dans l’atmosphère. D’un point de vue climatique, la biomasse est donc 100% neutre.

La biomasse permet également de :

  1. Réduire notre dépendance aux énergies fossiles ;
  2. Réduire la facture d’énergie.

Les inconvénients de la biomasse

Cependant, l’utilisation des ressources forestières pourrait poser des problèmes dans les années à venir. En effet, une surexploitation pourrait sur le long terme entraîner la dégradation des forêts.

À long terme, la production d’énergie sur les forêts ne serait pas une solution efficace pour lutter contre le réchauffement climatique. La biomasse est une énergie renouvelable uniquement si celle-ci n’est pas une menace pour la nature. La diversification de la biomasse est donc primordiale.

De plus, la combustion de la biomasse produit des particules fines, ce qui peut provoquer des problèmes sanitaires tels que les problèmes respiratoires.

Mis à jour le