Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

071 96 37 91 Rappel gratuit
comparer fournisseur

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Faites-vous épauler gratuitement par l’un de nos conseillers en énergie

comparer fournisseur

Vous désirez être conseillé pour souscrire à un contrat d’électricité/gaz?

Notre call center est actuellement fermé. Laissez votre numéro de téléphone pour vous faire rappeler par l'un de nos conseillers.

Comment faire un contrat d'énergie en tant qu'étudiant ?

Vous êtes étudiant et vous vous apprêtez à emménager seul dans un kot ? Alors, il vous faudra probablement souscrire un contrat d’électricité et de gaz si vos charges ne sont pas incluses dans votre loyer. Nous vous expliquons comment choisir la meilleure offre d’énergie et quelles sont les démarches pour y souscrire. Nous vous expliquons aussi ce qu’est le revenu d’intégration sociale, une allocation du CPAS visant à aider les jeunes salariés et étudiants.


Comment souscrire un contrat d’énergie lorsqu’on est étudiant ?

Vous êtes étudiant et vous venez d’emménager dans un kot ? Vous aurez probablement besoin d’un contrat d’énergie si l’électricité et le gaz ne sont pas inclus dans vos charges mensuelles !

Les démarches pour souscrire un contrat d’énergie sont faciles et semblables à tous les profils clients.

Mais avant de vous lancer, il est primordial de bien choisir votre offre afin de ne pas payer trop cher votre électricité et/ou votre gaz.

Comment comparer les offres d’électricité et de gaz ?

Depuis la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, une multitude de fournisseurs ont vu le jour en Belgique et ont laissé place à la concurrence. Il peut donc être difficile de trouver le fournisseur qui vous correspond.

Ci-dessous, nous vous livrons une série de conseils afin que vous puissiez trouver plus facilement le fournisseur vous correspondant :

  • Si vous avez signé un contrat de bail d’une durée supérieure à un an, nous vous conseillons de souscrire un contrat d’énergie bénéficiant d’un prix fixe pendant 1 an, 2 ans ou 3 ans. Grâce à cela, vous serez protégé de l’inflation du prix du kWh pendant cette période,
  • Si vous disposez d’un compteur bi horaire, penchez-vous sur des offres adaptées à votre type de compteur. Il en va de même si votre kot est équipé d’un compteur exclusif nuit,
  • Penchez-vous sur la source et l’origine de l’énergie : est-elle renouvelable ou nucléaire, est-elle produite en Belgique ou à l’étranger ?
  • Si vous êtes sensibles aux fournisseurs d’énergie verte, veillez à ce que le “coût d’énergie verte” soit inclus dans le prix du kWh annoncé. En effet, certains fournisseurs annoncent un prix sur leur carte tarifaire n’incluant pas la taxe pour l’énergie renouvelable,
  • Renseignez-vous sur la qualité du service client : le fournisseur dispose-t-il d’un numéro de téléphone ? Est-il gratuit ou payant ? Ou bien son service est-il 100% digitalisé ?
  • Informez-vous sur le mode de facturation : certains fournisseurs vous offrent des réductions si vous choisissez de payer vos factures par domiciliation et de les recevoir par e-mail,
  • Concentrez-vous davantage sur le prix du kWh. Il existe aujourd’hui une quinzaine de fournisseurs d’énergie en Belgique, proposant tous des tarifs différents. De plus, un même fournisseur peut avoir plusieurs offres ayant elles aussi des prix au kWh différents mais aussi, des redevances fixes annuelles avec des montants différents d’une offre à l’autre.

Si votre kot est raccordé à l’électricité et au gaz, sachez qu’il n’est aucunement obligatoire de souscrire chez le même fournisseur pour les deux énergies.

De plus,tous les contrats d’énergie en Belgique sont sans engagement. Par exemple, si vous avez signé un contrat avec un prix fixe pendant 3 ans, vous êtes libres de le résilier au bout de quelques mois si vous le souhaitez.

Le changement de fournisseur est également totalement gratuit.

CallMePower fait le travail à votre place ! Nos experts en énergie cherchent la meilleure offre pour vous, en fonction de votre profil consommateur. Contactez-les dès à présent pour un comparatif gratuit au ☎071 96 37 91.

Quelles sont les démarches à effectuer pour souscrire un contrat ?

Une fois l’offre adaptée trouvée, vous devrez y souscrire. La majorité des fournisseurs vous permettent d’effectuer les démarches par téléphone avec un conseiller ou bien par vous-même, directement sur leur site internet.

Pour entamer les démarches correctement, vous devrez avoir ces informations à portée de main lors de la souscription :

  • Le code EAN de vos compteurs qui est une série de 18 chiffres commençant par 54. Votre propriétaire peut vous le communiquer grâce à une ancienne facture ou vous pouvez vous le procurez grâce à votre gestionnaire de réseau de distribution,
  • Le numéro de vos compteurs, indiqués directement sur ces derniers et généralement précédés de l'abréviation du mot “numéro”,
  • Le relevé d’index des compteurs,
  • Vos coordonnées ainsi que vos données bancaires (IBAN) pour une éventuelle domiciliation. En tant qu’étudiant, si vous ne pouvez pas payer vos factures, sachez que le titulaire du compte bancaire peut être différent du titulaire du contrat d’énergie.

Si vous éprouvez des difficultés à retrouver ces données, sachez qu’elles seront toujours indiquées sur les deux formulaires suivants :

  1. Le document de reprise des énergies : il est à compléter avec votre propriétaire ou l’ancien locataire du kot afin d’attester de la consommation d'énergie. Ainsi, en cas de litige sur le relevé des compteurs, le document, ayant une valeur juridique, fera office de preuve. Cependant, ce document n’est pas légalement obligatoire.
  2. L’état des lieux est un document attestant de l’état de votre kot avant et après la période de votre contrat de bail. Contrairement au document de reprise des énergie, il est obligatoire de le compléter et de le joindre à votre contrat de bail.

Le revenu d’intégration sociale pour les étudiants en difficulté

Être étudiant n’est pas toujours simple d’un point de vue financier. Entre le minerval, les syllabi, le loyer et les charges, les frais mensuels peuvent augmenter très rapidement.

L’état belge ne dispose pas d’aides relatives au domaine de l’énergie. Cependant, les CPAS mettent en place des aides sociales, appelées revenus d’intégration sociale. Elles sont octroyées sous certaines conditions et selon certains profils. Cette aide est destinée à tous les jeunes, étudiants ou salariés.

Cependant, les étudiants n’ayant pas droit aux aides du CPAS sont :

  • Les étudiants en horaires décalés,
  • Les élèves de promotion sociale,
  • Ceux suivant une formation qualifiante,
  • Les élèves libres,
  • Les étudiants ayant cours par correspondance.

Quelles sont les démarches à effectuer pour obtenir le revenu d’intégration sociale ?

Avant d’entamer vos démarches, nous vous conseillons de vérifier que vous rassemblez toutes les conditions pour l’obtenir:

  • Être résident permanent en Belgique,
  • Être majeur ou du moins, être assimilé à une personne majeure (émancipation, mariage, enfants à sa charge, enceinte,..),
  • Être de nationalité belge ou avoir la nationalité d’un pays de l’Union Européenne,
  • Avoir un revenu insuffisant, à savoir inférieur au RIS,
  • Être disposé à travailler, sauf raisons de santé évidentes.

Si vous vous reconnaissez dans ces conditions, vous avez donc peut-être droit au revenu d’intégration sociale et pouvez donc introduire votre demande au CPAS de votre commune. Suite à votre demande, un assistant social du CPAS effectuera une enquête afin de s’assurer que votre profil correspond.

Au plus tard 30 jours après votre demande, le CPAS prendra sa décision. Il est évidemment possible de faire appel si vous n’êtes pas d’accord avec cette dernière.

À combien s’élève le revenu d’intégration sociale ?

Le montant de l’allocation dépend de votre profil, en fonction de si vous cohabitez avec une personne majeure ou mineure ou bien, si vous êtes une personne isolée.

Montant du revenu d’intégration sociale
Cohabitant avec une personne majeure Cohabitant avec un mineur à charge Personne isolée
578,27 euros / mois 1156,53 euros / mois 867,40 euros / mois

Attention cependant, si vous percevez des allocations familiales, elles seront prises en compte lors du calcul de votre revenu. Elles peuvent également être reprises par vos parents si leurs revenus dépassent un certain montant.

Le revenu d’intégration sociale en tant qu’étudiant

Comme expliqué ci-dessus, le RIS est destiné aux jeunes adultes de manière générale. Cependant, si vous en bénéficiez en tant qu’étudiant, vous aurez certaines obligations à respecter vis-à-vis de votre CPAS :

  1. Négocier un projet d’études prenant en compte votre capacité et aptitude à réussir. Le CPAS doit donc donner son accord quant aux choix de vos études. il peut aussi refuser de continuer à vous aider si vous subissez plusieurs échecs consécutifs,
  2. Mettre en place un Projet Individualisé d’Intégration Sociale (PIIS) 3 mois après l’obtention du RIS. Le PIIS est un contrat entre vous et le CPAS, soumettant divers accords concernant les allocations familiales, le suivi des cours et des examens, la présence aux entretiens du CPAS, la disposition à travailler en dehors des horaires de cours.

Si vous êtes étudiant boursier, elle ne sera pas prise en considération pour le calcul de votre RIS.